A la uneActualitésNîmes OlympiqueVidéo

TEMPS ADDITIONNEL Sochaux-Nîmes Olympique vu à la loupe

Les Nîmois Durand de Gevigney et Pagis ont connu une soirée difficile à Sochaux (Photo via MaxPPP)

Chaque lendemain de match du Nîmes Olympique, Objectif Gard vous propose de revenir sur la rencontre passée à travers plusieurs points. Zoom ce dimanche matin sur la 9e journée de Ligue 2, lors de laquelle les Crocos se déplaçaient à Sochaux. Battus 3-1, les joueurs de Nicolas Usaï ont encaissé une quatrième défaite de la saison à l’extérieur. Avec un point pris lors des quatre dernières journées, les Nîmois se retrouvent 17e et relégable.

L’analyse : Dans l’état où se trouve Nîmes Olympique depuis quelques semaines, on se doutait que ce match ne serait pas facile chez le leader franc-comtois. Les craintes se sont vérifiées avec une nouvelle défaite 3-1. Pourtant tout avait très bien commencé pour les Crocodiles qui ont ouvert le score avec un but de N’Guessan sur une passe de Pagis (0-1, 4e). Sur de bons rails, les joueurs de Nicolas Usaï n’y restaient pas longtemps puisqu’ils encaissaient un but de Mauricio (22e), puis un second par Sissoko (34e). Sans forcer, les Sochaliens renversaient des Nîmois extrêmement fébriles en défense. Dans ces conditions, les joueurs locaux n’avaient aucun mal à se mettre définitivement à l’abri avec un nouveau but de Sissoko (3-1, 53e). Côté gardois, on notera quelques timides opportunités avec une frappe non cadrée de N’Guessan (50e), un poteau de Durand de Gevigney (55e), et un tir de Saïd repoussé par Prévot le gardien de but sochalien (74e). C’est peu et c’est tout pour un NO qui est désormais 17e et relégable pour la première fois de la saison.

Naomichi Ueda n’a pas brillé pour son retour (Photo Anthony Maurin).

Le Croco clé : Naomichi Ueda en souffrance

Si aucun membre de la défense nîmoise n’a brillé à Sochaux, la soirée a été particulièrement difficile pour l’international japonais. Dépassé par Sissoko sur le premier but Franc-Comtois, puis mystifié par Kalulu sur le deuxième, Ueda n’a presque rien réussi au stade Auguste Bonal. À sa décharge, il n’avait plus joué un match officiel depuis le 7 mai (Toulouse – Nîmes 2-1, 37e journée de L2). Blessé, cet été lors d’un match amical face à l’UNFP, le joueur nippon faisait son retour et ça n’a pas été une franche réussite. Le coach nîmois l’a remplacé par Saïd juste après le troisième but (56e). Un match à oublier pour Naomichi Ueda en particulier et pour les Nîmois en général.

Les notes :

Maraval : 5

Durand de Gevigney : 3

Ueda : 2

Guessoum : 3

Burner : 4

Fomba : 3

N’Guessan : 4

Sadzoute : 3

Thomassen : 4

Pagis : 4

Koné : 3

La décla :

Il n’est pas évident de trouver un joueur qui accepte de s’exprimer après des soirées aussi compliquées. Certains ont poliment décliné l’invitation, mais pas Axel Maraval. Il ruminait cette défaite sous la pluie sochalienne et il a assumé ses responsabilités. Aux premières loges pour voir la défense nîmoise prendre l’eau, le gardien de but ne cachait pas sa déception : « C’est énervant, frustrant et agaçant de faire un match comme ça », pestait-il quelques minutes après la défaite. Puis il faisait un constat sans concession sur les faiblesses de son équipe : « On manque de caractère et d’agressivité. Sochaux a des bons joueurs, mais ça n’empêche pas de leur proposer un combat sur le plan athlétique et leur faire mal. » Les Nîmois ont désormais deux semaines pour préparer la venue du Paris FC aux Costières. Ce soir-là il faudra montrer un autre visage sous peine de subir une nouvelle déconvenue et plonger encore un peu plus dans la crise.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité