Actualités
Publié il y a 5 mois - Mise à jour le 17.06.2022 - pierre-havez - 2 min  - vu 1277 fois

ASSISES Meurtre du petit Ethan, 3 ans : le légionnaire italien condamné à perpétuité

Palais de Justice Nîmes. Affaire Ethan. Les avocats (Photo Yannick Pons) - Yannick Pons

Assises procès de Martin Baridon (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Les deux premières journées d’audiences ont permis à l’accusé d’avouer finalement, le meurtre du petit Ethan, trois ans, dans l’appartement de sa mère, en novembre 2019. Sous le coup de la colère, parce que sa compagne était une nouvelle fois sortie en boîte de nuit, le légionnaire italien a admis s’être vengé sur le garçonnet, très proche de sa mère… Mais les débats ont aussi dressé le portrait d’un jeune homme manipulateur, prêt à tout pour se défendre. Trompant tous les experts, Martin Barison a ainsi menti pendant plus de deux ans de procédure, allant jusqu’à accuser la mère de la victime et provoquer son placement en détention provisoire pendant un an. Hier, l’Avocat général a requis 30 ans de réclusion à son encontre, avec une peine de sûreté de 20 ans. « Je suis coupable, je mérite la peine qui me sera donnée », a conclu l’accusé ce matin, avant que les jurés ne partent délibérer.

11h : Après un délibéré rapide, les jurés de la cour d'Assises du Gard jugent Martin Barison coupable du meurtre d’Ethan et le condamnent à la réclusion criminelle à perpétuité, alors que l’Avocat général avait requis 30 ans à son encontre, dont une peine de 20 ans de sûreté. « Nous avons été inquiets de votre détachement par rapport à ces faits atroces et de cette violence peu commune et injuste, face à un enfant innocent. Il y aura une peine de sûreté de 18 ans, à l’issue de laquelle, des expertises psychiatriques devront déterminer si vous êtes toujours dangereux, et si vous pouvez regagner la société. Dans le cas contraire, vous resterez en détention très longtemps », justifie le président Eric Emmanuelidis.

Un verdict satisfaisant pour la Défense. « La période de détention incompressible sera plus courte, c'est une main tendue et une façon de renouer le contrat social avec Martin Barison », réagit l'un de ses avocats, Pierry Fumanal.

Pierre Havez

Pierre Havez

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais