A la une
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 13.12.2014 - thierry-allard - 2 min  - vu 145 fois

BAGNOLS ZEP : les élus réaffirment leur « soutien total » aux manifestants

Philippe Pécout, Jean-Christian Rey et Nathalie Nury, hier soir en mairie de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« On ne va pas lâcher. » La phrase, signée Jean-Christian Rey, résume bien la position des différents élus concernés par la sortie du dispositif ZEP du collège du Bosquet et de trois écoles primaires bagnolaises.

C’est pour la réaffirmer que les maires de Bagnols Jean-Christian Rey et de Laudun-l’Ardoise Philippe Pécout ainsi que la vice présidente du Conseil général Nathalie Nury sont venus devant la presse et les manifestants hier soir en mairie de Bagnols. Le maire de Saint-Victor-la-Coste Robert Pizard-Deschamps et le député Patrice Prat, eux aussi impliqués dans la bataille, n’ont pas pu se rendre disponibles, « mais ils sont avec nous » affirme Jean-Christian Rey.

« C’est une double peine »

Le maire de Bagnols en a profité pour dire tout le bien qu’il pense de la méthode employée par le rectorat : « C’est inacceptable autant sur la forme que sur le fond. On s’est battus pour que le collège gagne en mixité et en attractivité et parce qu’un certain nombre de critères s’améliorent, ils veulent enlever les moyens. C’est une double peine. »

Son homologue laudunois a quant à lui rappelé que « les élus ont fait le choix d’une nouvelle carte scolaire il y a quelques années pour aller vers un établissement qui propose une structure et un enseignement de qualité. Retirer la ZEP, ou ne pas reconduire l’ensemble du dispositif, serait une erreur. »

Le Conseil général maintiendra les moyens pour 2015

Nathalie Nury a pour sa part annoncé que le Conseil général « laissera les moyens au collège du Bosquet quoi qu’il arrive pour la rentrée 2015, que ce soit les moyens financiers, environ 40 000 euros, et les moyens humains. »

Le maire de Bagnols et président de l’agglo du Gard Rhodanien proposera aux manifestants présents de faire voter une motion lors du prochain conseil d’agglomération lundi soir, « pour que l’agglo se prononce officiellement. »

Le maire a ensuite travaillé avec les parents d'élèves sur le projet de motion (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les trois élus présents se sont ensuite dit prêts à continuer la mobilisation, si la proposition écrite de CAPE attendue le 18 décembre n’est pas satisfaisante : « Vous avez le soutien total de tous les élus », a affirmé Jean-Christian Rey.

Et aussi :

Une délégation interpelle madame le Recteur à Nîmes : ils étaient une vingtaine à avoir fait le déplacement au lycée Hemingway de Nîmes où madame le Recteur était attendue. « On a échangé quelques mots, mais rien de nouveau sous le soleil » rapporte la déléguée des parents d’élèves du Bosquet Muriel Averseng.

Vers une journée de blocage mercredi : le collège du Bosquet devrait être bloqué par les manifestants mercredi, alors qu’une opération « écoles mortes » devrait être menée à Jules-Ferry, Maria-Montessori et Jean-Macé.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais