A la une
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 06.04.2022 - stephanie-marin - 4 min  - vu 232 fois

BEAUCAIRE TERRE D'ARGENCE Un budget adopté sans grand débat, ni hausse des taxes

Les élus de la CCBTA étaient réunis en conseil communautaire, lundi soir à Bellegarde. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Une soixantaine de délibérations figurait au menu du conseil communautaire de Beaucaire Terre d'Argence, lundi soir. Parmi lesquelles le vote du budget 2022. Un sacré morceau, toutefois pas assez gros pour retenir les élus à la table de la salle des Sources à Bellegarde, plus d'une heure.

En d'autres territoires, certaines collectivités multiplient les camemberts qu'elles agrémentent de quelques coloris. Elles se délectent de ces chiffres et pourcentages, de ces graphiques qu'elles mettent à toutes les sauces jusqu'à provoquer une indigestion chez l'auditoire. Mais à la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence, inutile de sortir le tube de citrate de betaine. Rapide et efficace, le service en trois plats fait donc l'impasse sur le fromage. En une heure, les élus sont capables d'engloutir une soixantaine de délibérations, vote du budget principal en plat de résistance compris. Il faut dire que les bureaux communautaires organisés entre chaque conseil, permettent de leur mâcher le travail.

Et ce ne sont pas non plus les discussions enflammées qui ont retenu les convives à la table de la salle des Sources à Bellegarde, lundi soir. Alors oui, il y a bien eu quelques critiques du vice-président de la CCBTA et maire de Beaucaire, Julien Sanchez, saupoudrées d'abstentions dans ses rangs. Notamment lorsque l'exécutif communautaire a procédé au vote du compte administratif 2021 des différents budgets annexes ainsi que du budget principal, ce dernier faisant pourtant apparaître des excédents de 7 M€ en résultat de fonctionnement et d'un peu plus d'un million d'euros en investissement. "On a lancé le programme du contrat local d'aménagement de 7M€ parce qu'on a des réserves. Cela permet d'avoir une projection d'investissement non négligeable pour notre territoire", s'est satisfait le président de la CCBTA, Juan Martinez.

"Des sommes qui feraient beaucoup d'envieux au sein d'autres collectivités que nous connaissons autour de nous. C'est notre assurance vie ça", a souligné Gilles Dumas, vice-président à la CCBTA et maire de Fourques. Pour autant, en ce qui concerne ces comptes administratifs, les 15 élus de la majorité beaucairoise ont fait les fines bouches, s'abstenant à huit reprises et votant contre les délibérations 26 et 28 portant sur les ports de plaisance et le budget principal. Gilles Dumas n'a pas caché sa surprise obligeant celui qui en 2020 briguait la présidence de la communauté de communes face à Juan Martinez, à se justifier : "Le compte administratif, c'est la gestion !"

Toujours pas de taxe Gemapi en 2022

D'autres abstentions sont tombées, mais sans véritable débat. Les taux du foncier non bâti et de la cotisation foncière des entreprises (CFE) resteront les mêmes qu'en 2021, soit respectivement 2,73 % et 33,22 %. "Beaucoup de communauté de communes ont déjà mis en place le foncier bâti, nous non. Mais aussi la taxe Gemapi (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations, Ndlr), certaines communautés de communes dans le nord du Gard sont à 40 € par habitant, c'est-à-dire au maximum du maximum. Nous c'est 0", a commenté le président de la CCBTA espérant pouvoir "continuer comme ça pendant longtemps". Et le même d'insister : "Cela veut dire que notre gestion n'est pas galvaudée, mais sérieuse."

Comme chaque année, Julien Sanchez a exprimé son souhait de faire baisser la CFE "puisque la moyenne nationale est moins élevée." Pour Juan Martinez, le compte n'y est pas : "Je sais que certains candidats à la présidentielle veulent la supprimer - parmi lesquels Marine Le Pen dont le maire de Beaucaire est l'un de ses porte-paroles, NDLR - mais il faut rester raisonnables. Sachez que certains candidats - Emmanuel Macron et Éric Zemmour, NDLR - proposent la suppression de la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises), ce qui représente pour nous 1 M€. Ce qui veut dire que dans les années à venir, nous allons perdre un peu de dynamique, si bien sûr ceux qui proposent sa suppression sont élus. Mais en tout cas, il faut se préparer à ce qu'on nous demande de participer à l'effort national comme nous l'ont demandé les trois présidents précédents." Le taux de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères est maintenu à 14,73 %.

16,2 M€ d'investissement en 2022

Le budget principal 2022 a lui aussi hérité de 15 abstentions. L'intercommunalité prévoit ainsi 16,2 M€ d'investissement. Figurent parmi les principales opérations prévues et pardon pour cette énumération indigeste : la poursuite de l'étude technique pour le Port à Fourques et le montage financier indispensable à sa réalisation, l'acquisition foncière avec lancement du dossier de DUP pour la ZI Broussan à Bellegarde, l'OPAH Rénovation Urbaine qui inclut une opération du lot 2 rue du Rieu à Bellegarde (démolition d’un immeuble vacant et aménagement d’un espace de stationnement rue de Saint-Gilles).

Mais aussi, la création de l'atelier relais à Vallabregues, la première phase du programme de réhabilitation de l'immeuble Aillaud, place Raymond VII à Beaucaire, les travaux et maitrise d’œuvre pour la Via Rhona du Port de Beaucaire au Port de Bellegarde, et de Beaucaire à Fourques puis la préparation de la Via Rhona entre Bellegarde et Saint-Gilles, l'aménagement de la liaison sud est à Jonquières-Saint-Vincent, etc. Une citrate finalement ?

Stéphanie Marin

Stéphanie Marin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais