A la une
Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 23.05.2022 - coralie-mollaret - 3 min  - vu 492 fois

EXPRESSO Feux de forêt : à quoi ressemblera la base européenne ?

Adrien Mangiavillano, chargé de mission spécialisé dans la Sécurité civile auprès de Nîmes métropole (Photo : Coralie Mollaret)

L'étude pour l'aboutissement du projet Nemausus se termine en 2023. Le but ? Définir la composition d'un hub européen spécialisé dans la lutte contre les feux de forêts, situé sur l'aéroport de Nîmes.  

Nom de code : Nemausus. Il s'agit du projet d’implantation d’un centre d’expertise spécialisé dans la lutte contre les feux de forêts en Europe. La semaine dernière, à l’occasion du salon Aerial Fire Fighting sur la base de la Sécurité civile à l'aéroport de Nîmes, le coordinateur du projet à la Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC), Stéphane Thebault, en a dit un peu plus sur « Nemausus ». Il a d’abord rappelé sa philosophie : « Une initiative et un financement européen pour répondre à la gestion des risques. » 

Des Canadairs avec le drapeau européen

La France, qui défend la candidature de Nîmes auprès de l’Europe, entend se spécialiser dans la lutte contre les incendies : « Les épisodes sont de plus en plus intenses avec le réchauffement climatique. On ne peut pas le nier. En fonction des différents risques des bassins, l’Europe implantera un centre d’expertise. Par exemple, l’Allemagne serait concernée par celle des inondations », poursuit Stéphane Thebault. Les incendies de Générac, il y a trois ans, avec la mort du pilote Franck Chesneau sont encore dans toutes les mémoires. 

D'un montant de 500 000 €, une étude de préfiguration a été lancée pour une durée de 18 mois. L’an prochain, les experts diront à quoi ressemblera ce nouveau hub européen. « Il ne s’agit pas uniquement d’acheter des avions mais de créer un véritable écosystème », indique Adrien Mangiavillano, chargé de mission auprès de Nîmes métropole. En ce qui concerne les forces opérationnelles, l’Union européenne a commandé deux Canadairs. Ils ne seront toutefois pas livrés avant 2027 : « Le temps d'ouvrir une nouvelle chaîne de production au Canada. Ça fait 15 ans que l’on n'en fabrique plus. » Au total, la flotte de Canadair sera composée de 12 avions.

L'entreprise Kepplair Evolution travaille depuis 2012 sur la transformation d'Airbus A330 en avion multirôle avec la fonction bombardier d'eau, dont les réserves seraient placées à la place des sièges passagers. Une société qui à terme pourrait s'installer à Nîmes (Photo : CM)

Cette flotte continuera d'être entretenue sur place avec des entreprises comme Sabena. L’étude de préfiguration exposera également les besoins en matière de formation et d'innovation : « Aujourd’hui, il faut coordonner les pilotes et techniciens à l’échelle européenne. Quand un pays appelle au secours ses voisins, il est très difficile de coordonner les forces d’intervention. Les doctrines ne sont pas les mêmes », pointe Adrien Mangiavillano. Des projets autour de la création de simulateurs sont aussi dans les cartons : « Les pilotes de la Sécurité civile sont formés sur le terrain, contrairement aux pilotes de ligne ». 

Un premier bâtiment en 2023

La recherche pourrait s’opérer autour de l’optimisation des systèmes de largage d’eau ou de produits retardants. « Si les avions américains peuvent larguer 40 tonnes, il ont une perdition de presque 50 % », indique Adrien Mangiavillano. Actuellement, des travaux sont conduits pour un montant de 1,8 M€ et jusqu’en juin 2023, dans le bâtiment B46 de l'aéroport de Nîmes. L'idée est qu'il puisse accueillir des chercheurs et des entreprises innovantes. Le développement de cet écosystème pourrait se faire sur les terrains en bord de piste, appartenant pour l'heure au ministère des Armées. 

Dans un premier temps, ce hub européen créerait seulement 10 emplois dont 50 indirects. À terme, Nîmes métropole espère doubler le nombre d’emplois liés à l’activité aéronautique qui constitue le tiers des effectifs de l’aéroport nîmois. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais