Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 14.02.2022 - abdel-samari - 2 min  - vu 854 fois

EXPRESSO Franz-Olivier Giesbert va devenir l'ambassadeur Unesco de la Maison Carrée

Photo via MaxPPP - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

Franz-Olivier Giesbert. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Après l'échec de 2018, la ville de Nîmes veut mettre toute son énergie pour obtenir en 2023, l'inscription de la Maison Carrée à l'Unesco. Les soutiens sont nombreux : de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, à Carole Delga, présidente de la région Occitanie. Selon nos informations, Franz-Olivier Giesbert, journaliste, éditorialiste et écrivain, va devenir l’ambassadeur Unesco de Nîmes. 

Nîmes n’en est pas à son coup d’essai. De nombreux dossiers furent déposés à l’Unesco sans convaincre l’institution. Pourquoi ? Ils manquaient de sens et n’offraient pas une notion d’universalité et de rareté. Avec la Maison Carrée, c’est différent. La Maison Carrée est, avec le Panthéon à Rome, le temple le mieux conservé du monde romain. Unique et plus ancien représentant de l’ordre corinthien romain augustéen toujours en élévation, le site nîmois a conservé intact l’ensemble de son décor avec son exceptionnelle frise ornée d’enroulements de rinceaux de feuilles d’acanthe peuplée d’oiseaux.

Ce sont toutes ces raisons qui ont convaincu Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, de soutenir Nîmes. Elle a annoncé le 31 janvier la candidature de la Maison Carrée à l'inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Un long parcours du combattant attend désormais la Ville.

Giesbert sollicité lors du Festival de la biographie

Pour réussir son pari à l'occasion du Comité du patrimoine mondial de l'Unesco lors de sa session de juin/juillet 2023, plusieurs étapes devront être réussies. D'abord, durant la phase d'enquête de 18 mois, des travaux seront entrepris notamment dans la rue Auguste, faisant face à l'édifice romain, qui deviendra piétonne rapidement. Ensuite, pour favoriser l'appropriation des habitants, des actions de communication seront organisées. Un site Internet dédié est d'ailleurs déjà en place.

Enfin, l'équipe municipale et Mary Bourgade, l'élue en charge du dossier, veulent jouer à fond la carte du lobbying et convaincre des personnalités de porter la candidature. La première à avoir accepté est Franz-Olivier Giesbert - surnommé FOG - qui va devenir officiellement ambassadeur Unesco de Nîmes. Journaliste politique, grand reporter et auteur de nombreux ouvrages, il a aussi dirigé plusieurs journaux dont l'hebdomadaire Le Point. Une chose est sûre, le Parisien connaît du monde ! "C'est à l’occasion du Festival de la biographie que la Ville a proposé à FOG ce rôle d'ambassadeur. Il a accepté tout de suite. Ce qui n'a pas été le cas de l'animateur TV et passionné d'Histoire, Stéphane Bern, quelques semaines plus tôt", révèle une source bien informée.

"Je vous confirme que Franz-Olivier Giesbert portera à nos côtés la candidature de la Maison Carrée", explique Mary Bourgade. "Nous avons toujours été dans cette démarche y compris en 2018. Rappelez-vous, à l'époque, même Jean d'Ormesson nous soutenait. Et ce n'était pas rien."  Cette fois-ci, et à la différence de 2018, la mairie est sûre de son coup. Mais gare à ne pas trop s'enflammer. On se rappelle que la dernière fois, elle était aussi très confiante. On se souvient du résultat et de la terrible désillusion...

Abdel Samari

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio