A la une
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 28.09.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 487 fois

EXPRESSO Le Sigalon donné à la mairie d'Uzès était… une reproduction !

Le tableau de (l'élève de) Sigalon a été dévoilé, dans le salon André-Malraux de la mairie d'Uzès. (Marie Meunier / Objectif Gard)

À cheval donné, on ne regarde pas les dents, dit le dicton. À Uzès, à tableau donné, on ne regarde pas l’auteur. 

Début septembre, Jean-Pierre Salle, un Saint-Quentinois amateur d’art très attaché à Uzès, faisait un joli cadeau à la mairie d’Uzès, avec une peinture de Xavier Sigalon, peintre du XIXe originaire de la cité ducale. Une conférence de presse est donnée, lors de laquelle le tableau est présenté comme l’oeuvre de Xavier Sigalon, La Jeune courtisane, de 1821. 

Lors de cette rencontre il n’est pas précisé une bricole. Trois fois rien : il s’agit en fait d’une reproduction signée non pas du maître, mais d’un de ses élèves. Et pour cause : l’original est au Louvre. C’est une de nos consœurs du Républicain d’Uzès qui a découvert la chose. Le donateur, plaidant la bonne foi, lui aurait assuré que la particularité a été précisée lors de la conférence de presse. À en lire les articles d’Objectif Gard et du Midi Libre, soit les journalistes en question sont durs de la feuille, soit la précision a été omise sur le moment. Et après. Sans excès de corporatisme, on pencherait plutôt pour la deuxième option : l’invitation presse faisait état de « la remise d’un tableau de Xavier Sigalon à la commune ». 

Ça la fout mal. D’ailleurs, lors du conseil municipal d’Uzès mardi soir, le maire, Jean-Luc Chapon, a rajouté en fin de séance sans tambour ni trompette que le don était « évalué à 15 000 euros », somme très vraisemblablement à des années lumière de la valeur de l’oeuvre originale. Puis, du bout des lèvres, que l’objet du don, le tableau en question désormais accroché dans le salon Malraux de l’hôtel de ville, était l’oeuvre « de l’entourage de Sigalon ». Cela dit, cela reste tout de même un beau geste du généreux donateur. Et un fort beau tableau, aussi. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

MàJ du 28 septembre à 13h25 : Dans un mail adressé à notre rédaction ce mercredi matin, le maire d’Uzès Jean-Luc Chapon réagit à la publication de l’article ci-dessus. Le maire joint l’estimation du tableau par le commissaire priseur de l’hôtel des ventes de Montpellier « qui est bien de 15 000 euros et donc pas à des années lumière de l’oeuvre originale comme le suppose M. Allard. » Dans un deuxième temps, le maire d’Uzès « confirme (et pas du bout des lèvres) que le tableau a bien été réalisé par l’entourage (et donc l’école) de Xavier Sigalon comme cela a été précisé lors de la conférence de presse. » Dont acte.

Nous maintenons pour notre part que la précision n’a pas été faite lors de la conférence de presse. Ni par la suite, du reste. 

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais