Publié il y a 1 an - Mise à jour le 09.10.2022 - corentin-migoule - 4 min  - vu 1359 fois

FAIT DU JOUR À Gagnières, Gardois et Ardéchois pactisent pour s'offrir une belle "échappée"

Plusieurs centaines de personnes ont assisté à l'inauguration de la voie verte de Gagnières ce samedi 8 octobre. (Photo Corentin Migoule)

Ce samedi 8 octobre à Gagnières, l'ancienne ligne de chemin de fer transformée en voie verte "L'échappée" a été inaugurée. Elle relie le Gard à l'Ardèche, et par conséquent la région Occitanie à l'Auvergne-Rhône-Alpes. Un véritable évènement qui a connu un bel engouement. 

Les liaisons naturelles entre les deux départements ne manquent pas : le Gard et l’Ardèche sont bordés par les mêmes cours d’eau – la Ganière par exemple –, traversés par la même voie de chemin de fer, et sont aussi le point de chute, à la belle saison, de nombreux touristes. Ainsi, rien de plus naturel pour les élus d’officialiser ce lien indéfectible. C’est chose faite depuis ce samedi 8 octobre, lorsqu’au terme d’une matinée d’automne, le ruban inaugural de la voie verte "L'échappée" de Gagnières - longue de 2,3 km jusqu'au tunnel de la Gadilhe - a été coupé.

En raison d'une météo capricieuse, et alors que l'évènement avait déjà été reporté de quinze jours, l'ambitieux programme concocté pour l'occasion par la Communauté de communes de Cèze Cévennes a été sévèrement amputé. Pourtant, le ciel chargé de nuages n'a pas empêché les Gagniérois d'être au rendez-vous, rejoints par leurs voisins ardéchois et la batucada Batatrak. Ce sont donc plusieurs centaines de personnes qui ont assisté à cette inauguration placée sous le haut patronage de Jean Rampon, sous-préfet de l'arrondissement d'Alès, remercié à maintes reprises pour son implication "morale et financière" dans le dossier.

Petits et grands cohabitent sur la voie verte. (Photo Corentin Migoule)

Car l'État qu'il représentait ce jour s'est montré particulièrement généreux en finançant à hauteur de 80 % un projet onéreux (600 000 euros) que la commune de Gagnières et son millier d'habitants n'aurait pas été en mesure d'assumer seule. "C'est un soutien important car cette démarche est innovante, structurante et rapproche deux communes, deux départements et deux régions", a résumé Olivier Martin, maire de Gagnières et président de la Communauté de communes de Cèze Cévennes.

Pendant toute la durée de cette séquence inaugurale, laquelle s'était amorcée par une marche groupée sur une portion de la voie verte menant l'assistance jusqu'à l'une des cabanes dans lesquelles s'abritaient jadis les cheminots (notre photo), le dernier nommé a distillé un florilège d'anecdotes et d'éléments de contexte rappelant le passé minier local. Car la connexion entre les deux départements, matérialisée par le prolongement de la Via Ardèche, est le fruit de 40 ans de réflexion.

Les abords des cabanes des cheminots ont été débroussaillés. (Photo Corentin Migoule)

"Ce projet arrive de loin ! Il part de 1983 au moment où la SCNF vendait la voie de chemin de fer. J’étais déjà élu à la mairie de Gagnières et je me souviens qu'on a sauté sur l’occasion en la rachetant pour être maître du foncier. En 1997, dans l'anonymat le plus total, à Saint-Paul-le-Jeune, nous avons signé une convention de partenariat avec plusieurs axes, dont celui visant à rouvrir le tunnel. Sans ces choix stratégiques, on n’en serait pas là aujourd’hui", s'est souvenu Olivier Martin.

Après quoi, le dernier nommé a salué les ouvriers qui ont travaillé dans des conditions "dantesques" en bravant la canicule pour assurer la pose d'un revêtement spécial sur la voie (faite de schiste essentiellement) en juillet dernier. "C'est une piste faite à 80 % de produits recyclés et dotée d'une perméabilité exceptionnelle. On est aussi allé chercher du ciment au Teil en clin d'oeil à l'histoire car cette ligne de chemin de fer reliait Alès au Teil. La boucle est bouclée", a savouré l'édile gagniérois, ravi de l'enthousiasme généré auprès de sa population.

Gagnières ne sera pas le terminus

Car la voie verte serait "très fréquentée" depuis sa mise en service il y a quelques semaines, "autant par les seniors que par les familles" qui se l'approprient à pied, à vélo, à roller ou à trottinette. "Ça contribue au vivre-ensemble. Socialement parlant c’est une réussite !", a apprécié le président de Cèze Cévennes. Tout aussi dithyrambique au sujet du projet, Joël Fournier, président de la Communauté de communes du Pays des Vans a fait jouer sa mémoire : "Le 27 novembre 2021, nous étions à quelques pas d’ici pour inaugurer le dernier tronçon reliant le Gard à l’Ardèche. Il y avait eu beaucoup de monde ! Moins d’un an après, nous inaugurons la continuité de cette ancienne voie ferroviaire. Je salue la qualité du travail de l’entreprise Jouvert dans le cadre de cette liaison interdépartementale et interrégionale."

Maniant un chambrage bon enfant de rigueur lorsqu'il s'agit d'"opposer" gardois et ardéchois, Thierry Bruyere-Isnard, maire de Saint-Paul-le-Jeune, a par ailleurs approuvé la démarche de coopération visant à permettre à "une ancienne voie du PLM puis de la SCNF de renaître de ses cendres". "La partie gardoise de la voie est ombragée tandis que la vôtre est à découvert sur 60 kilomètres", lui a rétorqué ce taquin d'Olivier Martin, tandis que l'édile saint-paulien venait d'insinuer que les Gardois auraient enfin droit au bonheur et au "soleil" en traversant le tunnel.

À ses côtés, la conseillère régionale Aurélie Genolher n'a pas manqué de féliciter l'initiative gagniéroise et s'attend à être sollicitée dès l'an prochain. En effet, cette voie verte ne constituerait "pas une fin en soi" d'après l'élu gagniérois. "En 2023, on jalonnera cette voie de panneaux explicatifs pour en faire un parcours pédagogique et on aura besoin des subventions de la Région", s'est-il essayé. Et de reprendre en guise de conclusion : "Gagnières n’est pas le terminus. Cette voie se prolongera jusqu’à Bessèges, Robiac, Molières-sur-Cèze et Saint-Ambroix", où devrait être érigée une gare multimodale irriguant tout le territoire de Cèze Cévennes. En somme, une ruralité connectée !

Corentin Migoule

Corentin Migoule

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio