A la une
Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 06.05.2022 - thierry-allard - 3 min  - vu 302 fois

FAIT DU JOUR Cet été, les côtes du Rhône veulent se faire une place au soleil

Denis Alary et Florence Quiot, co-présidents de la section promotion d'Inter Rhône, entourent le chef étoilé de la Mirande, à Avignon, Florent Pietravalle, ambassadeur des côtes du Rhône villages (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Denis Alary et Florence Quiot, co-présidents de la section promotion d'Inter Rhône (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Après deux années compliquées marquées par la crise sanitaire, l’interprofession des côtes du Rhône Inter Rhône mise beaucoup sur son programme d’animations pour l’été, avec des nouveautés. 

Car l’enjeu, sur le marché très concurrentiel du vin, est de se faire une place, et d’assurer un positionnement aux côtes du Rhône et côtes du Rhône villages, produits de Lyon à Avignon, en passant bien évidemment par le Gard, de Chusclan à Lirac en passant par Laudun. 

Autre enjeu, et non des moindres, rajeunir la clientèle. Ainsi, et pour la première fois, l’interprofession organise le samedi 11 juin sur l’île de la Barthelasse, à Avignon mais entre Gard et Vaucluse, le Live des côtes du Rhône. « Un moment festif pour toute la journée et la soirée », présente Florence Quiot, co-présidente de la section promotion de l’interprofession. L’événement sera constitué en journée d’ateliers découverte, de dégustations en présence des vignerons, d’animations pour petits et grands, d’un village de food-trucks pour la journée, et en soirée de concerts avec le Big band Brass feat. Ben l’Oncle Soul et du DJ Philippe Corti. 

« Le but est de mettre en avant le Rhône et la capitale des côtes du Rhône, Avignon », poursuit Florence Quiot, qui voit l’événement comme ouvert « au public local et aussi touristique. » L’événement se veut écoconçu, « tout est réfléchi pour que ce qui est utilisé soit réutilisé ou recyclé », précise le co-président de la section promotion d’Inter Rhône Denis Alary. Le tarif en journée est de 25 euros tout compris, et de 35 euros avec la soirée concerts (5 et 10 euros pour les moins de 18 ans). 

Toujours au rayon événementiel, le festival Ciné’vignes fait son retour avec 14 dates du 12 juillet au 9 août dans les domaines et villages des côtes du Rhône. Le principe reste le même : des projections de films à la tombée de la nuit dans les vignobles ou dans les villages des côtes du Rhône, avec dégustation et pique-nique. Le programme est en cours d'élaboration, mais passera par le Gard. L’événement est à 15 euros par personne pour les dégustations et la projection, 35 euros en rajoutant le pique-nique. 

« Ancrer les côtes du Rhône dans la tendance gastronomique moderne »

Les vins des côtes du Rhône et des côtes du Rhône villages seront également présents sur des événements gastronomiques et culturels cet été. Le premier sera le Lyon street-food festival, du 23 au 26 juin, un événement qui regroupera une centaine de chefs cuisiniers et 45 000 festivaliers. L’idée est de « montrer qu’avec la gastronomie, il y a aussi nos vins », avance Denis Alary. « Ancrer les côtes du Rhône dans la tendance gastronomique moderne », abonde Florence Quiot. Dans la même veine, les côtes du Rhône seront aussi présents du 9 au 11 septembre au festival Valence en gastronomie. 

Côté culturel, les côtes du Rhône auront leur bar à vin au festival Jazz à Vienne du 29 juin au 13 juillet, puis au festival d’Avignon du 8 au 30 juillet. Il s’agit de la quatrième année de partenariat pour le premier festival, et de la quinzième pour le second, avec un but commun : associer les moments de fête et de partage aux vins locaux. Et cette année à Avignon, « nous proposerons une soirée blanche et une soirée rosée, pour aller plus vers ces couleurs », note Denis Alary. Deux soirées qui matérialisent une tendance à la diversification de la production d’une AOC historiquement très portée vers le rouge. 

Enfin, de nombreux événements bachiques se tiendront dans les villages de l’appellation, avec par exemple les dégustations dominicales de vins de l’appellation Laudun sur le marché de la commune du 10 juillet au 14 août pendant le marché sur la place de l’église. De quoi démontrer, pour Florence Quiot, que « les villages vivent au rythme de leurs vins. » 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais