A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.08.2021 - coralie-mollaret - 3 min  - vu 1919 fois

FAIT DU JOUR Où vos politiques gardois sont-ils partis en vacances ?

En chemise bleue, Nicolas Meizonnet à la fête votive de Vauvert (Photo : Droits réservés)

Après des élections départementales parfois compliquées et une pandémie qui repart à la hausse, les élus se sont accordés quelques jours de repos. Une manière de souffler avant de repartir de plus belle.

Christophe Rivenq est resté dans le coin

Christophe Rivenq au Vélorail de Thoiras (Photo : droits réservés)

« D'habitude j'aime bien partir 4-5 jours ou une semaine mais avec la période actuelle c'était compliqué donc on a préféré rester dans le coin », indique Christophe Rivenq. Avec sa femme, ils ont pu profiter de leur deux enfants, dont le fils «  ingénieur en intelligence artificielle travaille beaucoup comme son père et sa mère », complète Christophe Rivenq. La famille s’est rendue à la médiathèque Daudet, au Musée, au Vélorail des Cévennes de Thoiras, au parc Dinopédia de la Grand-Combe, à la Bambouseraie... « On a dépensé notre argent localement, en revisitant ce territoire qui est tellement beau », poursuit le président d’Alès Agglo qui a également suivi avec assiduité les performances des Français aux Jeux olympiques. Une bonne occasion de recharger les batteries, même si le téléphone a quelques fois sonné. 

Jean-Christian Rey dans le Pays Basque

Jean-Christian Rey, président de l'Agglomération du Gard Rhodanien (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le président de l’Agglo du Gard Rhodanien, Jean-Christian Rey, qui « prend toujours l’été pour bosser les dossiers », a tout de même pris deux semaines de vacances : la dernière de juillet et la première d’août. La première des deux, l’élu l’a passée en famille « dans une petite bergerie paumée dans un tout petit village du Pays Basque, à 400 mètres d’altitude, à une vingtaine de kilomètres de Saint-Jean-Pied-de-Port », raconte-t-il. Là-bas, au frais, l’activité principale était « la randonnée et rentrer et sortir les brebis, car nous étions vraiment chez un berger », précise-t-il. Quant à la deuxième semaine, Jean-Christian Rey l’a passée chez lui, à Bagnols, pour recevoir des proches avec qui il a, entre autres, descendu la Cèze en canoë, avant de revenir aux dossiers de l’intercommunalité.

Jean Denat

Jean Denat dans le Beaujolais (Photo : Jean Denat)

Le maire de Vauvert a pris « Quinze jours, j’ai passé une semaine dans le Cantal près de Saint-Flour, j’ai fait de la randonnée avec mon épouse », présente-t-il. « La semaine suivante j’ai fait une semaine dans le Beaujolais, poursuit Jean Denat. On a fait la route des crus en vélo électrique. » Le tout dans le but de « déconnecter et de découvrir des territoires que je ne connaissais pas », ajoute le socialiste, qui a déjà choisi le terrain de jeu de ses prochaines vacances : « Le prochain ça sera l’Alsace. »

Nicolas Meizonnet en fête votive

Le député RN Nicolas Meizonnet est plutôt du genre tardif. « Je partirai une semaine fin août dans le Périgord pour découvrir une belle région de mon pays que je connais pas », présente-t-il. Et s'il part tard, c'est que « Le mois d’août chez nous est propice à se rendre dans les fêtes votives et de profiter des joies de ma circonscription. C’est aussi l’occasion de multiplier les repas entre amis en famille. » Le député prévoit toutefois des vacances studieuses, ainsi « On prépare aussi la rentrée parlementaire et je bricole chez moi car ma maison n’est pas terminée : on fait ce qu’on a pas le temps de faire le reste de l’année. »

François Courdil la Corse dans le coeur

"Comme pour la Toussaint et la Pâques, je pars me ressourcer pour les vacances d’été sur la terre de mes racines maternelles. Je passe une quinzaine de jours en Corse du sud, avec ma compagne, mes frères et mes parents, dans notre village familial au nord d’Ajaccio. Au programme, randonnée en montage, baignade en rivière, après-midi en bord de mer, accompagnés de moments conviviaux. Il me tient à cœur de consacrer ces instants de partage et de transmission. Un moment de déconnexion en pleine nature, propice à la détente et à la réflexion. Cette période est importante pour moi car elle me permet de me retrouver en famille et de réaliser une coupure dans mes fonctions d’adjoint au maire de Nîmes ainsi qu’à la direction générale de notre entreprise. Toutefois, je reste au contact de mes équipes par le biais de points réguliers."

Le sénateur Laurent Burgoa recharge les batteries en Espagne

"Je suis parti quelques jours en famille et avec un couple d'ami à Tossa de Mar avant Barcelone compte tenu que nous avons décidé récemment d'y aller vu la crise sanitaire. Un peu de farniente sans Toros pour remonter les batteries avant un retour dans le Gard ce week-end pour assister à la Feria de Saint Gilles."

Et d'autres aussi... Le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier est parti sur la cote d'Azur en famille, le président de la Communauté de communes Pays d'Uzès Fabrice Verdier est parti en Espagne. D'autres ont décidé de rester dans le Gard. Comme Gilbert Collard enfermé dans son mas à Gallician ou encore la présidente du Département Françoise Laurent-Perrigot qui n'a pas bougé de son canton de Quissac.

La Rédaction

Coralie Mollaret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais