Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 08.03.2022 - stephanie-marin - 4 min  - vu 860 fois

GARD Guerre en Ukraine : accueillis à Beaucaire, Natalia et ses enfants témoignent

Après Natalia et ses trois enfants, Céline et Jean-Michel Pitre du club Gym-Flip Beaucaire-Tarascon, vont aider d'autres familles ukrainiennes. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Dans le Gard, de nombreuses communes ont accueilli des familles ukrainiennes ou s'apprêtent à le faire. Natalia, 46 ans et ses trois enfants, Anastasia, Solomia et Luibomyr, ont trouvé refuge à Beaucaire grâce à Jean-Michel et Céline Pitre, le duo père-fille du club Gym-Flip. Depuis l'élan de solidarité s'est élargi.

"Notre club, c'est le coeur". Jean-Michel Pitre, président du club de gymnastique Gym-Flip Beaucaire-Tarascon avait du mal à contenir son émotion ce lundi 7 mars. Devant lui, Natalia, Anastasia, Solomia et Luibomyr, tous les quatre assis sur des chaises, souriants malgré les circonstances. Cette mère âgée de 46 ans et ses trois enfants ont fui leur pays attaqué par les Russes et sont arrivés en France, à Beaucaire, mercredi dernier.

"Mes enfants sont avec moi et c'est très important mais une partie de moi est restée en Ukraine parce que des membres de ma famille, des amis, sont encore là-bas, s'inquiète Natalia. Je suis en contact avec eux, ils m'informent de ce qui se passe. Nous espérions que ça ne durerait pas longtemps, mais maintenant ça me fait peur. Des maisons, des écoles sont détruites, des ponts ont sauté, la communication a été coupée dans certaines villes." Elle ne peut en parler, la douleur est trop forte, mais parmi ces personnes restées au pays pour aider la population ou combattre, figure son mari.

Après Natalia et ses trois enfants, Céline et Jean-Michel Pitre du club Gym-Flip Beaucaire-Tarascon, vont aider d'autres familles ukrainiennes. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

Puisant dans ce qu'il lui reste de forces, la quadragénaire accepte de raconter son périple, de Ternopil jusqu'à la frontière polonaise. Mais avant cela, il a fallu rapatrier Anastasia, gymnaste de haut niveau, alors qu'elle se trouvait dans son centre d'entraînement tout près de Kiev. "Le pays était paralysé. Il n'y avait plus de transport en commun. On ne savait pas comment faire. Puis d'autres parents sont allés chercher leurs enfants et ont pu ramener Anastasia à la maison. Ce trajet qui habituellement dure 6 à 7h, a pris 24h. Mais quel bonheur de voir ma fille dormir au calme, alors que là où elle était, ils devaient se cacher dans un sous-sol car il y avait des tirs partout."

Puis la famille a rejoint la frontière polonaise où elle a dû attendre plusieurs heures dans le froid - "il a fait jusqu'à -2 degrés" -, avant de pouvoir quitter son pays et retrouver un entraîneur de gymnastique qui devait les aider. Tous se sont ensuite dirigés vers Cracovie où Céline et Jean-Michel Pitre les attendaient. Le lien qui unit ces deux Français à cette famille ukrainienne est la gymnastique puisque la championne des Jeux européens de 2019 sur l'exercice au sol et médaillée de bronze au concours multiple et au sol aux Jeux olympiques de la jeunesse de 2018 est licenciées au club Gym-Flip Beaucaire-Tarascon. "Ils avaient besoin de nous, on leur devait de les aider. On ne peut pas abandonner des personnes dans une telle situation", a lancé Jean-Michel Pitre.

"Bientôt nous ferons quelque chose pour leur dire toute notre reconnaissance"

Natalia et sa famille ont ainsi trouvé refuge à Beaucaire. "Nous avons été très bien reçus. Nous ne pouvions espérer une telle solidarité, une telle chaleur humaine. Pour l'instant, nous ne pouvons que remercier tous ces gens qui nous aident mais bientôt nous ferons quelque chose pour leur dire toute notre reconnaissance", assure la quadragénaire. Car autour du duo père-fille, les mamans du club mais également des personnes plus éloignées de la gymnastique ont apporté leur soutien.

Aide au logement, dons alimentaires et de vêtements : les propositions sont nombreuses. La municipalité beaucairoise a d'ailleurs créé une adresse mail spécifique pour référencer et organiser toutes les bonnes initiatives solidaires : ukraine@beaucaire.fr. "Il s'agit d'un peuple frère, on ne peut pas rester insensible, est intervenu le maire de Beaucaire, Julien Sanchez. Le rôle de la commune est de se rapprocher de la préfecture, de coordonner toutes les démarches administratives afin qu'ils puissent avoir le statut de réfugiés, ce qui permettra notamment aux enfants de pouvoir aller à l'école. Nous sommes également en lien avec les services de l'Éducation nationale."

Les enfants s'y préparent en prenant des cours de français. Anastasia reprendra ses entraînements  au gymnase Angelo-Parisi dès qu'elle se sera remise d'une opération récente. Elle ne garde que de bons souvenirs de ses passages précédents à Beaucaire et de la bienveillance des équipes "même quand les résultats n'étaient pas au niveau". D'autres gymnastes ukrainiennes et leurs proches rejoindront Anastasia et sa famille à Beaucaire d'ici mercredi et, encore une fois, grâce à Céline et Jean-Michel Pitre.

Une maman enceinte de 8 mois et sa fille de 7 ans accueillies à Laudun-l'Ardoise

D'autres communes dans le Gard ont accueillis des réfugiés ukrainiens. Depuis samedi, une maman enceinte de 8 mois et sa fille de 7 ans ont été mises en sécurité à Laudun-l'Ardoise chez la soeur de la maman et son mari. Le couple laudunois est allé les chercher en voiture. La maman ukrainienne a été en premier lieu examinée à la maternité d'Orange pour s'assurer que tout allait bien.
Comme à Beaucaire, la mairie de Laudun fait le lien avec la préfecture pour assurer la partie administrative et régulariser leur situation. L'enjeu étant aussi que la maman puisse avoir une prise en charge rapide pour son accouchement. "Mère et fille sont assez choquées de ce qu'elles ont vécu. Elles ont vu des horreurs", relate le maire, Yves Cazorla. Deux autres réfugiés ukrainiens sont sur la route et vont aussi être accueillis à Laudun, chez des amis à eux où ils avaient déjà séjourné.
Stéphanie Marin et Marie Meunier
 
Stéphanie Marin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio