A la une
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 24.10.2015 - tony-duret - 2 min  - vu 263 fois

GARD Philippe Saurel dévoile sa liste citoyenne, hors partis politiques

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, au milieu des 22 candidats Gardois. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Hier soir, le maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, Philippe Saurel, a dévoilé à Nîmes sa liste des 22 candidats Citoyens du Midi qui représenteront le Gard.

Conduire une liste aux Régionales, c’est sportif. Ce n’est pas la tête de liste régionale Philippe Saurel qui dirait le contraire, lui qui a comparé sa campagne à un match de tennis : « Le premier set, c’est le dépôt des listes. Le deuxième set, c’est de dépasser les 10% », a-t-il expliqué hier soir au Café Bizarre à Nîmes au milieu de la quasi-totalité des candidats Gardois. L’homme connaît trop bien le sport pour ne pas savoir qu’un match de tennis se dispute plus souvent en trois sets. Une troisième manche qu’il évoque au regard du score du Front National : « S’il n’y a pas de danger FN, on se maintient jusqu’au bout. S’il y a danger, si le FN dépasse les 35%, on prendra une décision collégiale ».

Mais avant ce dernier round, Philippe Saurel et ses troupes ont encore du travail. Cette liste citoyenne de 184 hommes et femmes - des citoyens qui ne sont engagés dans aucun parti politique, des citoyens du cru - devrait élaborer la même stratégie dans chacun des 13 départements de la grande région. Dans le Gard, la tête de liste Eric Doulcier (maire du Vigan) construira un tract départemental. Puis, quinze jours avant les élections, une profession de foi sera distribuée dans toute la région.

Pour aller le plus loin possible, Philippe Saurel mise sur son expérience à la tête d’une grande ville : « Je suis le seul à gérer un territoire de 500 000 personnes. Une grande région, on ne peut pas la laisser à des amateurs », lance-t-il avant de fustiger les autres candidats qui ne parlent que de ruralité : « Il y a aussi des grandes villes à ne pas oublier. On ne va pas tout de même pas faire l’impasse sur Nîmes, Montpellier, Perpignan ou Toulouse… », a-t-il conclu.

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, au milieu des 22 candidats Gardois. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Les 22 candidats Gardois :

1 - Eric DOULCIER, Maire du Vigan 2 - Françoise REILHAN, directrice d’établissement scolaire (Nîmes) 3 - Robert CRAUSTE, Maire du Grau du Roi 4 - Fatiha BOUANANI, ingénieur territorial (Bagnols sur Cèze) 5 - Jean-Michel ANDRIUZZI, Maire de Montpezat 6 - Hélène MORDACQ, avocate (Nîmes) 7 - Philippe GAMARD, Maire de Saint Laurent des Arbres 8 - Lisbeth GRAIL, artiste (Nîmes) 9 - Gérald MISSOUR, Maire de Saint Nazaire 10 - Chantal PRATLONG, viticultrice (Monoblet) 11 - Eric MEGRET, ingénieur (Bagnols-sur-Cèze) 12 - Martine GROS AGUILERA, enseignante école maternelle retraitée (Nîmes) 13 - Fabien GABILLON, médecin (Alès) 14 - Hanane El MASNAOUI TAOUIL, chargée de mission aménagement urbanisme (Nîmes) 15 - Geoffrey BASTIDE, ingénieur (Cruviers-Lascours) 16 - Leila AIDOUD, conseillère mutualiste, (Bagnols-sur-Cèze) 17 - Aurélien BALLIER, entrepreneur (Cavillargues) 18 - Annick SAVIGNAC, fonctionnaire (Saint Hilaire d’Ozilhan) 19 - Patrick BERGEAULT, retraité (Villevieille) 20 - Ghislaine VIDAL, employée de banque (Nîmes) 21 - William SEGUIN, ancien maire de Cannes et Clairan 22 - Clémentine BARON, étudiante (Nîmes)

Tony Duret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais