A la une
Publié il y a 25 jours - Mise à jour le 03.11.2022 - corentin-corger - 3 min  - vu 2753 fois

LA MINUTE SPORT L’actualité sportive de ce jeudi 3 novembre

Rani Assaf, Jean-Jacques Bourdin, David Brachet, vice-président et Philippe Gas, trésorier du Grinta club (photo : Sacha Virga)

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l’actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Le refus des anciens peu apprécié. Vendredi dernier, vous nous faisions écho d’une main tendue lancée par le Grinta club aux anciens joueurs du Nîmes Olympique. En effet la supra association, qui compte environ 700 adhérents, avait décidé de contacter Aldo Constanzo, trésorier de l’Amicale des anciens du Nîmes Olympique, afin d’inviter les anciens joueurs du club à assister au dernier match de l’histoire des Costières contre Bordeaux, ce samedi à 15h. De manière unanime, le bureau de l’AANO a refusé cette proposition et a envoyé un message à tous ses membres. « Nous avons été bafoués depuis de nombreuses années par le club, il nous est donc inconcevable d’accepter une invitation lancée dans les conditions que nous connaissons tous », justifie le président, Patrick Champ. Ce dernier a la rancœur tenace et ne souhaite pas effacer d’un coup de baguette magique le passé. En effet, le principal grief contre Rani Assaf, le président du NO, est le fait que les anciens joueurs ne soient plus les bienvenus au stade. Pour renouer des liens, Patrick Champ aurait souhaité s’entretenir directement avec Rani Assaf. Même si dans ce cas la démarche ne vient pas directement du Nîmes Olympique mais du Grinta club. Un refus catégorique, en laissant malgré toute la liberté à chacun de faire ce qu’il veut, qui n’a pas du tout plus au bureau du Grinta club notamment à David Brachet, le vice-président, et à Philippe Gas, le trésorier. "C'est lui qui est venu me voir au départ en me disant que ce n'était pas normal que les anciens restent sur la touche", explique Philippe Gas au sujet d'un échange avec Patrick Champ datant de quelques semaines au moment où les relations entre le club et les supporters s'amélioraient. Ce dernier a donc téléphoné à Patrick Champ pour lui exprimer sa déception et lui expliquer que ce genre de sollicitation ne se reproduira pas de sitôt. "Je tends la main qu'une seule fois", assure le représentant du Grinta club qui précise que des places sont toujours disponibles en s'adressant aux anciens. Car certains seront bien présents à l'image de Toifilou Maoulida. D'autres qui ne pourront pas se déplacer se sont fendus d'un coup de fil pour dire qu’ils appréciaient cette démarche. Un premier acte manqué mais à l'image du conflit entre Rani Assaf et les Gladiators, on peut espérer qu'à terme la situation s'apaise.

Marciano (8 ans) avait le sourire malgré le froid et la pluie (Photo Corentin Corger)

"Plutôt confiant". C'est sous la pluie et le froid ce matin que les Crocos se sont entraînés à deux jours d'affronter Bordeaux, samedi à 15h, pour le dernier match du stade des Costières. "Ça excite toujours la pluie. À Sedan je l'étais beaucoup", plaisante Nicolas Usaï qui, comme chaque jeudi, est peu intervenu lors de la séance plus ludique basée sur du travail de finition. Un temps lorientais pour paraphraser Maël Durand de Gevigney s'adressant à Ronny Labonne alors qu'abritée sous son parapluie se trouvait la compagne de Pablo Pagis, venue de Bretagne. Moussa Koné était présent lors de l'entraînement tout comme Axel Maraval même s'il n'était pas dans les buts au moment des frappes. Pour ces deux joueurs, le coach est "plutôt confiant avec une bonne réaction pour Axel". Yassine Benrahou a participé à sa première séance depuis son opération d'une pubalgie. Le meneur de jeu pourrait reprendre complètement, avec les duels, dès lundi. "Je suis surpris", a confié l'entraîneur nîmois de voir l'ancien bordelais revenir si vite à la compétition. Un retour dans le groupe à Niort ou à Montauban, le 20 novembre, n'est pas à exclure. En revanche, pas d'amélioration pour Nicolas Benezet. Mahamadou Doucouré est resté aux soins tout comme Marius Zampa laissé au repos.

USAM Nîmes Gard

Mathieu Salou est forfait pour ce déplacement à Sélestat (Yannick Pons) • Yannick Pons

La première pour Rémi Peyre. Demain à 20h30, Nîmes se déplace à Sélestat pour la 8e journée de Starligue. Après la défaite 30-22 à Montpellier samedi dernier, les Usamistes veulent réagir chez la lanterne rouge du championnat qui compte sept défaites au compteur. En plus de Romain Tesio, Boïba Sissoko et Hugo Kamtchop-Baril, Nîmes est privé de Mathieu Salou. L'arrière droit souffre d'une lésion à l'ischio jambiers et est donc forfait. Il devrait être rétabli pour la réception de Nantes, le 13 novembre. Ainsi, c'est un jeune joueur de la réserve qui le remplace. En l'occurrence, Rémi Peyre âgé de 18 ans, appelé pour la première fois avec le groupe professionnel, qui retrouve également Baptiste Joblon et Guéric Vincent, de nouveau convoqués. Une rencontre qui sonne les retrouvailles avec Steven George, passé de 2014 à 2020 à Nîmes, devenu champion de France de Proligue la saison dernière avec le club alsacien.

Le groupe retenu : Demaille, Baznik; Gallego, Poyet, Joblon, Dupuy, Acquevillo, Konradsson, Tobie, Peyre, Hesham, Minel, Vincent, Gibernon, Rebichon, Sanad. 

Découvrez les autres rencontres de cette 8e journée : 

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais