A la une
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 09.12.2021 - corentin-corger - 4 min  - vu 3500 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce jeudi 9 décembre

Rani Assaf et Jean-Jacques Bourdin ont assisté ensemble à la lourde défaite des Crocos à Caen (Photo Anthony Maurin) - Anthony MAURIN

Tous les groupes de supporters ont décidé de boycotter à nouveau les Costières (Photo Boris Boutet)

Comme chaque jour, du lundi au vendredi, découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Jean-Jacques Bourdin sort du silence. Après l'annonce hier de Dimitri Pialat, président des Gladiators, de ne pas signer la charte proposée par Rani Assaf, prévoyant notamment l'interdiction d'utiliser de manière illégale des fumigènes, Jean-Jacques Bourdin a souhaité réagir. "Je suis surpris qu'ils la refusent", déclare à notre rédaction le président d'honneur du Nîmes Olympique au sujet de cette charte qu'il qualifie "d'avant-gardiste". Dans l'interview, le président des GN demande à la mairie de ne pas acter la vente définitive du stade pour ne pas "signer l'arrêt de mort du club". Une déclaration pas vraiment au goût de Jean-Jacques Bourdin. "On ne peut pas mettre en danger un projet à 240 M€ avec 1 000 emplois à la clé pour trois fumigènes, fustige-t-il. Que cela fasse plaisir ou non, les fumigènes sont interdits. La loi c'est la loi ! Les supporters ont tort de rejeter cette proposition." Comme Dimitri Pialat, en revanche le célèbre journaliste soutient par ailleurs Rani Assaf dans son initiative de mise en place d'une supra association permettant d'intégrer un représentant des supporters au conseil d'administration du club. À l'heure où les Costières se vident et que les Crocos végètent à la 12e place de Ligue 2, Jean-Jacques Bourdin estime que l'union sacrée doit être prônée : "Tout le monde aujourd'hui ne doit plus se poser de questions et être derrière le club. L'enjeu sportif est trop important."

Les Nemausus 2013 et le Club central boycottent à leur tour. Tout comme les Gladiators hier, les Nemausus 2013 et le Club central ont annoncé leur intention de boycotter jusqu’à nouvel ordre le stade des Costières. "On est solidaires d'eux, justifie Cyril Roure, le président des Nemausus 2013. Nous n’avons pas signé la charte non plus et nous n’irons plus aux Costières. Nous continuerons en revanche les déplacements. Aujourd’hui, c’est la mairie qui a les cartes en main pour sauver le club."

Coupe de France

Une réunion avec tous les acteurs concernés s'est tenue ce matin au stade des Costières (Photo Objectif Gard)

Chemin-Bas : Une organisation à 20 000€. Depuis le début de la semaine, les dirigeants bénévoles de la JSCBA s’activent pour organiser la réception de Clermont (Ligue 1), aux Costières, en 32e de finale de la Coupe de France, le samedi 18 décembre à 16h. Ce matin, une réunion sécurité se tenait au stade des Costières. Selon nos informations, l’organisation de la rencontre devrait coûter plus de 20 000€ au club du quartier populaire nîmois. Les premières places seront en vente au prix de 10€ au Family Grill, avenue de Bir Hakeim. Dès ce week-end, la JSCBA espère pouvoir ouvrir un point de vente à la billetterie Sud des Costières. L’objectif est de pouvoir se faire au plus tôt une idée de l’affluence potentielle pour ce match.

USAM Nîmes Gard

Lou Derisbourg est victime d'une rupture des ligaments croisés (Photo Archives Anthony Maurin) • Anthony MAURIN

Saison terminée pour Derisbourg. Cette saison, la malchance a décidé de s'acharner sur l'USAM. Après Ahmed Hesham, c'est Lou Derisbourg qui est absent pour le reste de la saison à cause d'une rupture des ligaments croisés au genou. Le verdict est tombé pour ce jeune joueur prometteur du centre de formation âgé de 19 ans qui avait terminé le match perdu face à Nantes (26-34), au bord du terrain, une poche de glace sur le genou. Un nouveau coup dur pour l'USAM actuellement privée de cinq joueurs professionnels. Si l'arrière gauche égyptien et Rémi Salou ne reviendront pas cette saison, Nîmes espère pouvoir compter sur Jean-Jacques Acquevillo, Quentin Minel et Romain Tesio sur la deuxième partie de saison qui débute en février 2022. Voire peut-être sur une recrue. En attendant, après leur victoire en Hongrie mardi face à Tatabanya (30-38), les Usamistes ont débarqué directement à Nancy pour y disputer la 13e journée de Starligue vendredi à 20h30. Hier, c'est Henrik Jakobsen, rétabli après une alerte aux adducteurs, qui a rejoint les siens en bus en compagnie du chauffeur Frédéric Coulet qui ramènera, dès la fin du match, les Nîmois dans le Gard en espérant avec les deux points de la victoire dans les bagages.

Rugby Club Nîmois

Le RCN solidaire. À l’occasion de la réception de Graulhet, ce dimanche 12 décembre à 15h30 pour le dernier match de l'année 2021, le Rugby Club Nîmois s’associe au Secours Populaire Français pour l’opération les "Boîtes de Noël". Simple, efficace, la formule est la suivante : dans une boîte à chaussures, chacun est invité à y mettre un loisir (livre, jeu de cartes, magazine), un vêtement chaud en bon état, un produit d'hygiène ou de bien-être, un mot chaleureux, un dessin. Une fois la boîte emballée, il suffit d'indiquer très lisiblement H (homme), F (femme) ou M (mixte) et de la déposer ensuite à la boutique du club au stade Kaufmann. Un geste citoyen et solidaire pour ne laisser personne sur le bord de la route durant les fêtes de fin d'année et permettre aux plus démunis d'avoir un cadeau à Noël.

Tennis

La victoire en simple de Clément Chidekh n'a pas suffit (Photo Boris Boutet)

Les regrets des Hauts de Nîmes. En déplacement à Lagord ce mercredi, les tennismen des Hauts de Nîmes peuvent nourrir des regrets. Dans le sillage de leur leader Clément Chidekh (N°64), facile vainqueur de Cristian Rodriguez (n°40) 6/3 6/3, les Gardois ont perdu trois des cinq matches restant au super tie-break. Robin Bertrand (-15) s’est incliné 5/7, 6/1 et 10/4 contre Skander Mansouri. Julien Maes a perdu 4/6 6/4 10/3 face à Adrien Gobat, puis la paire Maes/Chidekh a fini par céder contre Rodriguez et Mansouri 4/6 7/5 10/8. Finalement, le Tennis club des Hauts de Nîmes s'est incliné 5-1 et n’a plus le choix. Il faudra absolument une large victoire lors de la dernière rencontre du championnat à Thionville, ce samedi, pour espérer un maintien en Pro B désormais peu probable.

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais