A la une
Publié il y a 3 mois - Mise à jour le 20.10.2022 - corentin-migoule - 2 min  - vu 202 fois

MIDI VILLAGES À Boisset-et-Gaujac, fossiles et minéraux s'invitent dans la salle du conseil

Jusqu'au dimanche 23 octobre, l'exposition est à voir gratuitement dans la salle du conseil municipal. (Photo Corentin Migoule)

Jusqu'au dimanche 23 octobre, l'exposition est à voir gratuitement dans la salle du conseil municipal. (Photo Corentin Migoule)

Depuis ce mercredi 19 octobre et jusqu'à dimanche, la salle du conseil municipal de la mairie de Boisset-et-Gaujac prend des airs de petit musée en accueillant une ambitieuse exposition de fossiles et de minéraux.

L'idée est née il y a neuf mois lorsqu'un conseiller municipal de la commune, ami d'enfance d'un certain Daniel Cohen, a sommé le maire de Boisset-et-Gaujac de se rendre à Aubagne (Bouches-du-Rhône) pour assister à une exposition créée par le premier nommé, responsable de l'association géologique aubagnaise (AGA). Conquis et surpris, l'édile boissetain a acté l'importation de l'expo dans son village.

Depuis hier et jusqu'à dimanche, la salle du conseil municipal (65 m²), laquelle avait déjà accueilli une exposition commémorative dans le cadre des 20 ans des inondations le mois dernier, est un petit musée qui ne désemplit pas. Alors que le centre de loisirs de la commune et le foyer Artes ont eu la primeur de la visite la veille, ce jeudi, place aux écoliers de la commune qui, par demi-groupes, découvriront fossiles et minéraux.

"Ça rentre, ça sort, ça n'arrête pas !", disait hier le maire, Julien Heddebaut, surpris par le flux de visiteurs en ce premier jour, alors même que le vernissage n'avait pas encore eu lieu. De 9h30 à 11h30 et de 14h à 18h, le grand public est aussi invité à visiter l'exposition conceptualisée par Daniel Cohen. De la découverte de l'infiniment petit des micros-minéraux jusqu'au gigantisme des dinosaures, tout est réuni pour se familiariser avec la géologie et la microminéralogie.

"La récompense, c'est le pétillant dans les yeux des enfants"

"Les enfants, y compris les plus petits, sont captivés par leurs observations microscopiques. Je ne pensais qu'ils pouvaient avoir une telle attention pour ces binoculaires", apprécie Daniel Cohen, par ailleurs médecin humanitaire. Comptez une bonne trentaine de minutes pour réaliser une visite intégrale en vous laissant guider par les explications de l'un des cinq experts déployés sur place.

Éclectique, l'exposition fait aussi la part belle à une collection de sables du monde de Bernard Remaud, aux tableaux en sable naturel de Béatrice Muller, lesquels représentent des milliers d'heures d'un travail méticuleux. En plus d'éléments sur les météorites, la paléontologie et la préhistoire, l'expo est adaptée au territoire via des clins d'oeil aux créations d'artistes locaux, tels que ceux d'une géologue de Bagard, d'une sculptrice d'argile boissetaine, et avec des démonstrations de Gérard Bardel, un orpailleur local.

Au total, des centaines de pièces originales prêtées par des musées se mêlent à des reproductions époustouflantes pour un rendu qui ne laisse personne indifférent, à en croire les nombreux messages élogieux inscrits sur le livre d'or positionné à la sortie. Auteur d'un travail d'orfèvre pour assurer le transport sans fracas de ces pièces et de leurs vitrines, Daniel Cohen savoure : "La récompense, c'est le pétillant dans les yeux des enfants qui fait oublier la préparation en amont et les trois jours d'installation."

Corentin Migoule

Les tableaux en sable naturel de Béatrice Muller. (Photo Corentin Migoule)

Après leur observation au binoculaire, les enfants repartent systématiquement avec un cadeau. (Photo Corentin Migoule)

Corentin Migoule

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais