Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 29.11.2019 - tony-duret - 2 min  - vu 1094 fois

MUNICIPALES Alès : Arnaud Bord se range derrière Paul Planque

Arnaud Bord. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Alors que la tête de liste de la Gauche alésienne aux municipales sera désignée le 7 décembre prochain après un vote, le socialiste Arnaud Bord a fait part, ce matin, de son intention de se ranger derrière le communiste Paul Planque.

« Je ne serai pas candidat à la tête de liste ». C’est par ces mots qu’Arnaud Bord a annoncé, ce vendredi matin, sa décision « prise en début de semaine » qui a pour objectif de ne « pas fragiliser l’édifice ». Effectivement, c’est historique, la Gauche alésienne pourrait être rassemblée sur une seule et même liste aux élections municipales de 2020. L’entreprise est tellement nouvelle, « l’édifice » tellement fragile, que le trentenaire socialiste n’a semble-t-il pas voulu affaiblir son camp : « Qui dit élection, dit campagne. Il aurait fallu en mener une et je trouve inutile de créer des distorsions. Et puis ce n’était pas une finalité en soi. Surtout que le collectif va dans le bon sens ». Avant de résumer : « Ce n’est pas un renoncement, mais un choix réel pour favoriser l’effervescence ».

"Pour une fois, les ego se mettent de côté !"

Arnaud Bord - qui vise tout de même une bonne place dans la liste - se retire donc au profit du communiste Paul Planque : « Il a été surpris quand je le lui ai annoncé et j’ai senti chez lui une pointe de soulagement ». Pour le moment, Paul Planque est le seul candidat à l’élection interne qui se tiendra du 4 au 6 décembre au local du 1, rue Jean Mayodon à Alès.

Les membres du collectif, qui réunit « Alès à venir » et « Alès citoyenne et rassemblée », voteront non seulement pour la tête de liste - les candidats peuvent s’inscrire jusqu’au 2 décembre -, mais aussi pour les dix premiers noms de cette liste qui – si tout se passe bien – devrait réunir le Parti communiste, le Parti socialiste, France insoumise, EELV, Génération.s, Place publique et la Gauche démocratique et sociale. « Pour une fois, les ego se mettent de côté et l’ensemble de l’échiquier de la Gauche va être représenté sur une seule liste. J’y vois quelque chose d’énorme ! », se réjouit d’avance Arnaud Bord qui espère que cette nouvelle union tiendra aussi pour les Départementales et Régionales en 2021.

Tony Duret

Tony Duret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio