A la une
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 11.12.2014 - baptiste-manzinali - 2 min  - vu 97 fois

NÎMES 1 500 euros d'indemnisation pour les artisans sinistrés

Serge Almeras remet les chèques aux artisans sinistrés. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

La CMA a remis ce matin 14 chèques de 1 500 euros à des artisans sinistrés pendant les intempéries. Une somme issue du Fonds de Calamités et de Catastrophes naturelles, dont le département est l'un des plus gros consommateurs.

Ce matin, Serge Almeras recevait les artisans sinistrés qui ont pu bénéficier du Fonds de Calamités et de Catastrophes naturelles. Un chèque de 1 500 euros leur a été remis, soit le montant maximum prévu à cet effet. Sur les 53 artisans qui ont présenté un dossier, 50 ont été considérés comme éligibles sur l'ensemble du département, dont 14 à Nîmes. Des chiffres relativement bas au regard des 19 000 inscrits à la CMA que compte le département. "Seulement 10 ou 15 % utilisent l'outil de la Chambre des Métiers dont ils disposent. Ceux qui se manifestent pendant une période de sinistre, c'est bien. Mais ils doivent aussi venir tout le long de l'année, pour l'aide au développement. Nous sommes aussi là pour ça" a rappelé Serge Almeras. Et pour ceux qui ont effectué les démarches nécessaires, encore fallait-il correspondre aux trois critères retenus pour l'éligibilité, à savoir : Le nombre de jours d'arrêt de travail de l'activité, le temps passé au nettoyage et à la remise en état ainsi que le montant des dommages subis sur le matériel, les stocks et les véhicules.

Serge Almeras remet les chèques aux artisans sinistrés. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Cette remise des chèques, la troisième après celle du Vigan et d'Alès, a été suivi en début d'après-midi d'un dernier comité d'attribution qui a examiné les dossiers de 7 autres entreprises.

Le RSI peut aussi indemniser les artisans

Serge Almeras a rappelé aux artisans présents dans la salle, qu'ils devaient faire les démarches afin de bénéficier du RSI pour un montant, là aussi, de 1 500 euros. "Pensez à le faire, ils peuvent vous rembourser en 15 jours". Mais là encore, les artisans officiant en SARL n'y ont pas droit, à l'image de Joseph Garcia, boulanger à Sommières. Comme la plupart des artisans touchés par les inondations, le chèque de 1 500 euros de la CMA est certes, une aide, mais ne recouvrera pas tous les frais engagés. "Entre le pétrin, les sacs de farine, les moteurs inondés et l'équipe de nettoyage, cela m'a couté pas loin de 10 000 euros." Malgré tout, les quelques artisans nîmois dont l'activité se trouve à proximité des cadereaux ont tenu à souligner l'efficacité de ce système de drainage des eaux, sans qui la situation "aurait été bien pire". Le président de la CMA du Gard Serge Almeras a souligné que le département était l'un des plus gros consommateurs du Fonds de Calamités et de Catastrophes naturelles en France.

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais