A la une
Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 04.06.2022 - corentin-corger - 1 min  - vu 2688 fois

NÎMES EN FERIA La fièvre du vendredi soir

Yannick Pons

Tout a commencé avec les danses sévillanes sur l'esplanade (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Ce vendredi soir marquait le troisième jour de fête de la feria de Pentecôte à Nîmes qui célèbre son 70ème anniversaire. Sur l'esplanade, les spectacles équestres andalous et les danseuses de Sévillane ont ouvert le bal en début de soirée. Un accent plus espagnol avant de prendre celui de la Camargue avec la première abrivado du week-end organisée sur le boulevard Amiral Courbet. À la feria, le monde de la bouvine est aussi à l'honneur avec l'incontournable taureau piscine pour amuser les adolescents au bosquet des Jardins de la Fontaine. Et puis en cette veille de week-end, toute la ville a fait la fête aux sons des fanfares et des DJ's dans les nombreuses bodegas présentes. Retrouvez quelques images de cette fièvre du vendredi soir : 

Et puis la fanfare a annoncé l'abrivado (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Ensuite l'abrivado s'est déroulée sur le boulevard de l'Amiral Courbet (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Au toro piscine du Bosquet, certains vont rentrer avec des bleus (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Au Barberousse, tout le monde avait le sourire (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

La soirée a continué au Barberousse avec un paquito déjanté (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Passage à l'Impérator avec Seb Sax, l'incontournable saxophoniste qui s'y produit depuis dix ans  (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Direction la folie passagère parce qu'à Alès c'était super, mais c'était fermé pour cause de "problème technique" (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Alors nous sommes allés à la Fabrick, ambiance sympa (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Et puis le miracle s'est produit, nous avons réussi à entrer à Pablo Romero. C'était incroyable ! (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

La messe sévillanne de minuit à Pablo Romero... Mémorable (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Boulevard Victor Hugo, noir de monde vers 1h du mat (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Même la police avait du mal à se frayer un chemin (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

C'est là que ça a commencé à partir en vrille, on a retrouvé la banane (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Et ce fût de pire en pire. Giovanni, Giuseppe et Theo étaient en grande forme (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Un paquito sauvage devant la Grande Bourse et les arènes (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

"Le Lisita, les bras, les bras...".. (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

« Comincio a sentire la fatica. Buonanotte ! » On termine avec l'ambiance des Costières sur l'esplanade (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Les vidéos :

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais