A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 30.10.2021 - corentin-corger - 3 min  - vu 1308 fois

NÎMES OLYMPIQUE Se parler c'est bien, agir c'est mieux !

Ferhat et Benrahou font partie des joueurs qui doivent montrer plus d'engagement face à Niort (Photo Anthony Maurin) - Anthony MAURIN

Pascal Plancque assure avoir encore le soutien de ses joueurs (Photo Anthony Maurin) • Anthony MAURIN

Que ce soit dans les vestiaires après la défaite à Guingamp, cette semaine en entretien privé avec le coach ou hier avec le président, les Crocos ont beaucoup échangé ces derniers jours pour faire des constats et avancer. Maintenant place aux actes avec la réception ce soir (19h) de Niort (6e, 18 pts) avec l'obligation de gagner pour sortir de la crise et mettre fin à une série de huit matchs sans victoire. 

C'est parce qu'il craignait de dire de "grosses conneries" que Pascal Plancque a préféré couper court et rester moins de trois minutes en conférence de presse après la défaite cuisante (3-1) à Guingamp samedi dernier. Après lui avoir posé la question, "est-ce que votre message passe encore ?", balayée par un "Demandez aux joueurs !", il a interrogé ses joueurs dans le vestiaire sur ce sujet. "À moi directement, ils ne m'ont rien dit. Je ne pense pas qu’il y ait des retours comme quoi le groupe avait lâché l'entraîneur", assurait-il hier face à la presse.

En plus d'avoir sondé sa légitimité dans le vestiaire, Pascal Plancque a réalisé plusieurs entretiens individuels avec les joueurs sur lesquels il avait des doutes quant à leur investissement. "Ils m’ont rassuré sur leur état d’esprit et leur volonté de s’engager mais c’est ce soir qu’il faudra le montrer." Se dire les choses c'est bien mais maintenant il faut agir et vite ! Car l'heure est grave avec cette série de huit matchs sans victoire et cette 16e place au classement à deux points seulement du barragiste Amiens. Et preuve que c'est la crise, le président Rani Assaf, dont la parole est si rare pour être soulignée, est venu lui-même parler devant les joueurs hier à la Bastide.

"Il a comme l'impression que l'on a pas envie"

"Tout s'est très bien passé, il était là pour nous motiver. Il a comme l’impression que l’on a pas envie mais comme je lui ai répondu : "on a envie de lui montrer que l’on veut jouer les premiers rôles", a confié l'attaquant Moussa Koné, auteur des quatre derniers buts des Crocos. Derrière, c'est avec le staff que le président s'est entretenu. Le directeur sportif Reda Hammache aussi a parlé aux troupes, à l'image de cette discussion avec Doucouré ce vendredi à la Bastide certainement pour expliquer la non convocation de l'international malien, envoyé avec l'équipe réserve pour aller disputer un match amical à Martigues tout comme Sarr et Aribi.

Les Crocos se sont dits tout ce qu'ils avaient à se dire, maintenant il faut valider ces échanges sur le terrain et offrir au public nîmois, qui devrait être en petit nombre encore, une meilleure prestation au moins dans l'état d'esprit et l'engagement. Ce qui n'a pas été le cas en Bretagne. "Ce sont des bons mecs. Ce n’est pas avec des agneaux que l’on gagne des matchs", compare l'entraîneur nîmois, qui assure ne pas être résigné, pour illustrer ce côté trop tendre de ses joueurs qui journées après journées exige plus de caractère : "on ne montre pas l'image d'une équipe qui en veut." Une nouvelle fois, il faut réagir et c'est Niort qui se présente aux Costières.

"Ici on me laisse une paix royale"

Une formation classée sixième difficile à manier qui a la faculté cette saison de vite rebondir après une défaite. Les hommes de Sébastien Desabre ont toujours pris au moins un point et ont souvent gagné après avoir encaissé un revers. Battus à domicile par Rodez (0-2) samedi dernier, les visiteurs auront à coeur de se reprendre. Un club que connaît bien Pascal Plancque pour y avoir été entraîneur de janvier à décembre 2019. Si le technicien avait d'abord maintenu les Chamois, l'aventure s'était ensuite arrêtée en milieu de saison alors que Niort pointait à la 18e place. "Le fonctionnement du club était un peu particulier, le coach là-bas n’est pas toujours placé dans les meilleures conditions. Ici on me laisse une paix royale, je peux avancer avec mes idées", a précisé le principal intéressé.

Pour cette rencontre, Pascal Plancque n'avait pas prévu de grands chamboulements dans son onze de départ. Il devrait reconduire quasiment le même qui a sombré dans les Côtes-d'Armor. Forfait lors des deux derniers matchs, Bratveit est de retour mais il devrait démarrer sur le banc tout comme Burner sorti à la pause à Guingamp car touché aux côtes. Paquiez sera sans doute titulaire. Fomba, Benrahou, Ferhat, Koné... les cadres seront là et ils seront particulièrement attendus pour afficher un autre visage.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Bratveit, Dias – Paquiez, Burner, Guessoum, Ueda, Philibert, Sainte-Luce – Cubas, Fomba, Delpech, Valerio, Ponceau, Eliasson, Ferhat, Benrahou – Koné, Omarsson.

Le onze probable : Dias – Paquiez, Guessoum, Ueda, Sainte-Luce – Cubas – Benrahou, Ponceau, Fomba, Ferhat – Koné.

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais