A la une
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 30.06.2018 - abdel-samari - 1 min  - vu 1184 fois

UNESCO Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes : "Les pays européens n'ont pas joué le jeu"

Ici en juin 2018

L'Unesco a choisi de différer l'inscription de Nîmes au Patrimoine mondial. Nous avons eu l'occasion de vous faire suivre la décision en direct sur Objectif Gard. Réactions du maire de Nîmes...

Première réaction, et elle est importante, celle du maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, que nous avons joint par téléphone quelques minutes après la décision du comité Unesco. "On est déçu forcément car nous y croyions beaucoup jusqu'aux derniers instants. L'Icomos a été particulièrement sévère et nous avons remarqué que les pays européens n'ont pas joué le jeu. On est maintenant connu internationalement et nous allons voir maintenant de quelle façon nous allons pouvoir travailler sur le dossier pour le faire aboutir."

Un peu plus tard sur sa page Facebook, le premier magistrat nîmois s'est également exprimé : "même si nous sommes évidemment déçus de ne pas l’emporter du premier coup, ce qui est souvent le cas lors d’une première présentation, nous avons le sentiment du devoir accompli car Nîmes, embellie et transformée, a su mettre l’accent depuis 2001 sur la rénovation de son patrimoine à travers les campagnes de restauration des édifices romains ou par l’extension de son secteur sauvegardé. Le musée de la romanité confère une légitimité en matière de patrimoine saluée par la presse internationale et les retombées sont déjà très positives."

Abdel SAMARI

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais