Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 22.04.2015 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 311 fois

AFFAIRE PRADILLE Le président d'Habitat du Gard Denis Bouad convoqué par la police judiciaire

Au premier plan, Denis Bouad, actuel président du conseil départemental du Gard. Photo : Coralie Mollaret / Objectifgard.

La semaine prochaine, Denis Bouad, président d'Habitat du Gard ainsi que du conseil départemental, sera convoqué au SRPJ* de Montpellier. Accompagné de son directeur général et de celui des finances, les trois hommes seront entendus dans le cadre d'une plainte qu'ils ont eux-mêmes déposée en 2013, dans le cadre de l'affaire Pradille.

Un encombrant procès des années 95 dont le bailleur social public a encore du mal à se relever. Pour rappel : Claude Pradille, le président d'Habitat du Gard de l'époque, avait été condamné par le justice pour "faux et usage de faux, corruption, complicité d'escroquerie et subordination de témoin". Une longue liste de délits pour ce socialiste qui n'avait pas pu recouvrir les 1,5 millions d'euros de dommages et intérêts à Habitat du Gard. "Nous avions contacté un huissier qui nous avait fait état de l'insolvabilité de Claude Pradille", se souvient l'une de nos sources, lassée que cette affaire entache toujours Habitat du Gard.

Alors, pour se laver de tout soupçon, la structure a décidé de déposer plainte. Le but : savoir si Claude Pradille a organisé son insolvabilité en cédant, par exemple, certains de ses biens à ses proches ou en les vendant. "Si c'est le cas, Habitat du Gard peut entamer des poursuites", fait savoir cette même source.

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais