Publié il y a 23 jours - Mise à jour le 29.05.2024 - François Desmeures - 2 min  - vu 895 fois

ALÈS École Louis-Leprince-Ringuet : les syndicats appellent à la grève pour le 4 juin

Le 26 avril dernier, devant la circonscription académique d'Alès, une manifestation en soutien aux enseignants

- François Desmeures

Leur rencontre avec le DASEN n'a apporté aucun éclaircissement, selon le Snuipp-FSU, FO et Sud Éducation, sur les raisons qui poussent l'autorité à inciter les enseignants de l'école u départ, sous peine de mutation. Ils appellent donc les personnels à se mettre en grève, le 4 juin, en solidarité avec les enseignants de l'école alésienne. 

Le 26 avril dernier, devant la circonscription académique d'Alès, une manifestation en soutien aux enseignants • François Desmeures

La rectrice a refusé le rendez-vous. Bien que celui entre enseignants et directeur académique des services de l'Éducation nationale (DASEN) - avec les syndicats - n'avait rien donné, Sophie Béjean a réorienté les syndicats d'enseignants vers le DASEN du Gard. Un rendez-vous "sans surprise", notent le Snuipp-FSU, FO et Sud éducation : le DASEN leur "a indiqué qu’il avait l’intention d’aller au bout de la démarche qu’il a initiée en mutant dans l’intérêt du service les enseignant·es de l’école".

"La méthode qui consiste à diligenter une enquête administrative qui aboutit à des mutations dans l’intérêt du service a déjà visé de trop nombreux·ses collègues en France, poursuivent les syndicats. Cette méthode sert à casser des collectifs de travail qui fonctionnent de façon collégiale, ce que l’administration qualifie de “trop clanique”."

Les syndicats ont pu consulter l'enquête administrative diligentée par les services pour comprendre ce qui est reproché au corps enseignant de l'école du quartier la Royale. "Le contenu de l’enquête diligentée par le DASEN est partial, orienté sur les résultats des évaluations CP, CE1 et CM1 en comparaison avec d’autres écoles et les reproches formulés sont d’un étayage plus que mince. L’école Louis-Leprince- Ringuet ne doit pas devenir la première étape de la mise au pas des enseignant·es par une institution de plus en plus autoritaire envers les personnels."

"L'attitude du DASEN est inacceptable, poursuivent les organisations syndicales. Le DASEN avait dans ses mains la capacité de fournir une sortie de crise : organiser une médiation ou saisir la formation spécialisée départementale. Choix qu’il n’a pas fait." Raison pour laquelle les trois organisations syndicales "n’ont d’autre choix que d’appeler les personnels à se mettre en grève le plus massivement possible le mardi 4 juin afin d’exiger qu’aucune mesure de mutation dans "l’intérêt du service" ne soit prise contre les collègues de l’école en participant en nombre au rassemblement qui sera organisé à Alès". 

Le rassemblement aura lieu devant la circonscription académique Alès 1 et 2, rue Pasteur, mardi 4 juin à 10h30. Un pique-nique sera ensuite partagé, place du Général-Leclerc. 

François Desmeures

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio