Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 21.06.2024  - 2 min  - vu 808 fois

ANDUZE Le Grand Temple reçoit une dotation afin de finaliser ses travaux

Le Temple d’Anduze

- © Fondation du patrimoine

La dotation du prix Sésame permettra de finaliser les travaux d’aménagement des lieux, notamment concernant l’ameublement des espaces d’exposition.

La Fondation du patrimoine a dévoilé les 15 lauréats du prix Sésame 2024. Ce prix, créé en 2022 par la Fondation du patrimoine, récompense des animations et initiatives locales, consensuelles et originales mises en œuvre au sein d’édifices religieux, qu’un culte y soit toujours présent ou non. Les 15 lauréats 2024 mettent en lumière des projets aux vocations multiples (culturelle, éducative, sociale, économique...) conformément à l’esprit du prix Sésame valorisant la diversité des usages : 13 projets sont récompensés pour leurs usages compatibles et 2 pour leurs nouveaux usages.

Les lauréats du prix Sésame 2024 se distinguent par des actions variées, allant de la mise en place d’un espace d’exposition et de valorisation du savoir-faire des vitraillistes (à Reims) à la création d’un lieu d’accueil pour les personnes victimes de violences intrafamiliales (à Saint-Martin-d’Hères). Parmi les autres initiatives récompensées au niveau national, se trouve par exemple la création d’un espace muséal dédié à l’horlogerie (à Morbier), le soutien à l’organisation d’un festival international de viole de gambe (à Asfeld) ou encore la création d’un centre linguistique pour le dialecte hébraïque (à Benfeld).

Dans le Gard, le grand temple d’Anduze a reçu cette distinction. En effet, cela récompense la réouverture du temple fermé depuis six ans pour un usage partagé entre activités cultuelles et culturelles. Au début du XIXe siècle, la municipalité a acquis les casernes dont elle a démoli le corps central pour ériger le nouveau temple. Ces casernes ayant accueilli les « Dragons du Roi » au moment des guerres de religion, leur démolition et la construction du temple à leur place a pris une portée symbolique. Depuis de nombreuses années, l’Église protestante et la commune propriétaire ont pris l’habitude d’une étroite collaboration autour de ce bâtiment. Un groupe de travail comprenant des acteurs religieux publics et associatifs s’est réuni pour travailler sur le projet de réouverture et le partage de l’édifice. Le temple est actuellement fermé depuis six ans pour des raisons de sécurité, et des travaux de restauration sont en cours de finalisation.

La configuration du lieu est idéale pour des concerts et des expositions. Sa superficie au sol de presque 900 m2 et sa galerie circulaire permettent de gérer simultanément plusieurs espaces d’expositions et un espace pour les spectacles. L’objectif est de promouvoir une utilisation partagée du lieu entre la pratique religieuse et artistique qui vise à développer l’offre culturelle locale avec l’accueil d’exposition artistiques et historiques, de concerts ou de pièces de théâtre. Le temple s’inscrit plus largement dans un dynamisme culturel promu par la ville avec l’organisation de festivals comme Jazzoparc.

La dotation de 20 000 euros du prix Sésame permettra de finaliser les travaux d’aménagement des lieux, notamment concernant l’ameublement des espaces d’exposition. La dotation sera utilisée pour doter le lieu de cimaises, d’éclairages ou encore d’une signalétique, afin d’adapter les espaces à l’accueil d’expositions dans le respect des normes muséographiques modernes.

Le grand temple d'anduze durant sa rénovation • (photo François Desmeures)

Dates clés de l'initiative :

2019 : fermeture du temple pour des raisons de sécurité
Septembre 2021 : lancement du projet de restauration
Septembre 2024 : réouverture du lieu pour le culte et les manifestations culturelles

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio