Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 22.03.2020 - abdel-samari - 2 min  - vu 3518 fois

BAGNOLS Le maire instaure un couvre-feu à partir de ce dimanche 22 mars 2020

Le maire de Bagnols Jean-Yves Chapelet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ce dimanche, Jean-Yves Chapelet, le maire de Bagnols-sur-Cèze annonce la mise en place d'un couvre feu dans la ville par arrêté. Il prendra effet à partir d'aujourd'hui 22 heures et jusqu'à 5 heures du matin chaque jour.

Dans une vidéo en direct, le maire de Bagnols prends la parole régulièrement sur les réseaux sociaux.

Ce dimanche matin, il annonce deux cas confirmés de COVID-19 sur Bagnols. Ces deux personnes sont confinées à leur domicile.

En raison du manque de civisme constaté, "j'ai décidé d'instaurer un couvre-feu à compter de ce dimanche soir" fait savoir le premier édile.

Dans cet arrêté qui sera disponible sur le site de la Ville www.bagnolssurceze.fr, sur le Facebook et affiché en mairie, on peut lire : "Afin de prévenir la propagation du virus COVID-19, à compter du 22 mars 2020 et jusqu’à la fin de la période de confinement, le déplacement et la circulation de toute personne hors de son domicile est interdite entre 22 heures et 5 heures. Seuls sont autorisés les déplacements : pour motif de santé, pour assistance à une personne vulnérable, pour déplacement professionnel qui ne pourrait être différé en journée. Sont exclues de la présente interdiction : les personnes exerçant des professions prioritaires de sécurité, de santé, de collecte et de propreté ; les personnes dépositaires de l’autorité publique ; les personnes chargées d’une mission de service public ou d’une mission d’intérêt général qui ne pourrait être différée en journée,

notamment les services publics essentiels pour lesquels les services ou les sous-traitants sont amenés à intervenir de nuit pour des missions relevant de l’astreinte, des urgences ou du fonctionnement normal des installations de nuit (électricité, gaz, eau, assainissement, réseaux de télécommunications, déchets,…). Les infractions au présent arrêté seront constatées et réprimées conformément aux lois et règlements en vigueur."

Dans la continuité de cet arrêté, des renforts de police, en provenance de Nîmes, sont attendus dès ce lundi sur la commune pour appuyer les effectifs déjà déployés.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais