Actualités
Publié il y a 3 mois - Mise à jour le 27.11.2023 - Marie Meunier - 2 min  - vu 860 fois

BAGNOLS/CÈZE La médaille de la Ville pour Jean-Pierre Ursprung, 22 ans sapeur-pompier à la caserne

médaille ville jean-pierre ursprung pompier

La médaille de la Ville a été remise à Jean-Pierre Ursprung, en présence de sa conjointe Coralie, du conseiller municipal Sylvain Hille, du maire Jean-Yves Chapelet, et du lieutenant Sébastien Obino (qui représentait le chef de centre de la caserne). 

- photo Marie Meunier

Pendant 22 ans, Jean-Pierre Ursprung a été sapeur-pompier volontaire à la caserne de Bagnols-sur-Cèze. Il a reçu la médaille de la Ville, des mains de Sylvain Hille, conseiller municipal, lui-même sapeur-pompier. 

La médaille de la Ville est remise "aux personnes qui font avancer Bagnols, aux personnes qui se distinguent", rappelle le maire, Jean-Yves Chapelet. Ce lundi, elle a été attribuée à Jean-Pierre Ursprung, un Gaujacois qui a été sapeur-pompier volontaire pendant 22 ans à la caserne de Bagnols-sur-Cèze. Il aurait bien continué encore longtemps mais il a atteint en juin l'âge limite de 65 ans. Il poursuit aujourd'hui son engagement au sein de la réserve citoyenne où il est appelé à être mobilisé dans tout le département en soutien logistique des hommes du feu. 

Être sur le terrain, Jean-Pierre Ursprung l'a toujours voulu. Il a même refusé tous les avancements pour éviter "de se retrouver assis derrière un bureau". Son chef a quand même réussi à le promouvoir au grade de caporal pour sa dernière année. En parallèle des pompiers, Jean-Pierre Ursprung a travaillé jusqu'en 2014 à la FLS (Formation locale de sécurité) à Marcoule. Il est arrivé dans le Gard rhodanien, après être passé par La Hague et Cherbourg. : "Je venais du Nord, mais j'ai été bien accueilli", glisse avec un sourire ce Gardois d'adoption, ancien militaire.

Des missions à l'étranger, notamment en Turquie après le tremblement de terre

Sa carrière chez les sapeurs-pompiers a aussi été marquée par son implication auprès des jeunes, mais également au sein de L'ESCRIM, (Élément de sécurité civile rapide d’intervention médicale). Il a été mobilisé en Guadeloupe après l'incendie de l'hôpital, à Mayotte et en Guyane pendant la crise covid ou encore dernièrement en Turquie après le tremblement de terre. Une mission qui l'a particulièrement marqué, tout comme les inondations de 2002. "On était sur le terrain, sur le bateau. C'était 24/24h. Nos femmes nous faisaient à manger", se remémore-t-il. 

À refaire, il embrasserait la même carrière et "même plus". "C'est la personne qu'on appelait quand on avait besoin d'un coup de boost à la garde ou d'un remplacement. Le peu de fois où il ne pouvait pas, il en était presque désolé. Il est exemplaire sur toute la ligne bien que ce n'était jamais le dernier pour rire", livre Sylvain Hille en lui remettant la médaille de la Ville de Bagnols-sur-Cèze. 

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio