Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 01.08.2020 - marie-meunier - 2 min  - vu 300 fois

BAGNOLS/CÈZE L'association Peuples solidaires fête ses 35 ans d'existence

Ghislaine Pages, présidente de l'association Peuples solidaires Bagnols, entourée de Christine Tshisungu, coordinatrice de projets, et Myriam Aalimi, service civique. (Marie Meunier / Objectif Gard)

En 1985 naissait l'association Peuples solidaires qui était à l'époque affiliée à Action contre la faim. Elle mène diverses actions à Boala, ville du Burkina Faso (14e pays le plus pauvre au monde) et prépare chaque année son festival "Afrique à Bagnols" qui célébrera sa 29e édition.

Au départ, il y a une bande de copains dont fait partie Ghislaine Pages et aussi une autre personne originaire de la ville de Boala qui avait besoin d'aide. Poussé par l'envie d'agir, le groupe d'amis lance l'association et démarre les actions de soutien et de développement. "On travaille beaucoup sur la santé, l'éducation... On a toujours été sur place mais là, on n'y est pas retourné depuis deux ans (Covid-19 et partie du pays classée "orange" et donc fortement déconseillée par le ministère des Affaires étrangères, ndlr). On a quand même un correspondant sur place", explique Ghislaine Pages, devenue présidente depuis. Il ne faut pas oublier que le Mali est à 300 km de la ville.

Ce contexte géopolitique compliqué ne stoppe pas pour autant les opérations de l'association. De la tenue de l'Afrique à Bagnols 2019 jusqu'en janvier, Peuples solidaires a collecté des fonds pour venir en aide aux écoles. Environ 3 000 € ont été récoltés. Une partie de l'argent est destinée à soutenir les 1 100 enfants scolarisés à Boala, privés de cantine depuis la rentrée de septembre. L'idée est donc de créer des potagers scolaires et d'augmenter la production agricole locale.

Dans le contexte lié au covid-19, 400 € ont aussi été réservés pour fournir du matériel hygiénique à la population : masques lavables, savon, lave-mains... Et 700 € financeront l'aménagement de salles d'examen fonctionnelles pour les CM2.

La résilience alimentaire comme thème du 29e festival Afrique à Bagnols

Mais le gros projet de Peuples solidaires en ce moment, c'est la réhabilitation des retenues d'eau. Après déjà deux chantiers effectués en 2011 et 2014, l'association se penche sur le village de Wilboun, complètement asséché. "On va faire une vraie retenue d'eau pour faire en sorte d'en avoir 12 mois sur 12", explique la présidente. Cela permettra aux habitants de se lancer dans le maraîchage et de favoriser l'autonomie alimentaire. Pour ce projet, il faut compter entre 140 et 150 000 €. Ghislaine Pages espère qu'une partie sera financée par un procédé à échelle du Gard rhodanien : "La loi Oudin-Santini prévoit que 1% de la facture eau et assainissement des ménages peut être prélevé pour un projet international concernant l'eau."

Pour mener à bien ses projets, l'association collecte des fonds lors de son festival L'Afrique à Bagnols. L'un des plus anciens festivals de la ville. La prochaine édition se tiendra du 13 au 15 novembre prochains. "Le but c'est de montrer que ce ne sont pas que des gens qui ont faim, mais qui ont des choses à apporter culturellement", atteste Ghislaine Pages.

Cette année, il sera sur le thème de la résilience alimentaire, des conférences seront organisées sur le sujet. Sur trois jours sera installé le marché africain probablement à la salle multiculturelle. Un concert devrait aussi être organisé "on l'espère à la Moba", précise la présidente. La galerie toulousaine Adama exposera toute la semaine de l'art contemporain et des sculptures africaines à l'espace Saint-Maur. Le programme n'est pas encore arrêté et l'association souhaite garder quelques surprises...

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais