Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 04.05.2020 - marie-meunier - 3 min  - vu 598 fois

BAGNOLS/CÈZE Une cagnotte pour aider La Moba à traverser la crise

La Moba est fermée depuis le 13 mars et ne rouvrira pas avant septembre. (Photo d'archives / DR) - SERVICE COMMUNICATION MAIRIE DE BAGNOLS-SUR-CEZE

La salle de concerts La Moba à Bagnols-sur-Cèze a fêté ses trois ans en mode confiné avec un show Facebook diffusé le 1er mai. Son co-gérant et directeur artistique, Arnold Métrot, a aussi choisi cette période pour lancer une cagnotte en ligne afin d'aider la structure à surmonter la crise liée au covid-19.

La Moba ne rouvrira pas ses portes avant le mois de septembre. Avec une fréquence de deux dates par semaine, ce n'est pas moins de 45 représentations qui sont reportées ou annulées, dont 15 concerts payants. "On a perdu 150 000 € si on compare à la période l'année dernière", chiffre le directeur artistique.

La particularité de la salle de concerts La Moba c'est qu'elle marche sous la forme d'une SCIC (société coopérative à but non lucratif). Elle fonctionne à 90% en autofinancement. Alors la fermeture totale depuis le 13 mars met la structure dans une situation difficile : "Le milieu culturel a été le premier arrêté et sera sûrement le dernier à repartir", déplore Arnold Métrot.

"Soulager la trésorerie, tenir l'été et rattaquer en septembre"

Pour donner un coup de pouce à la structure, il a décidé de lancer une cagnotte en ligne : "Nous avons pensé, que la solidarité étant au centre du fonctionnement de notre coopérative, c’était le bon moment pour vous mobiliser (ou plutôt vous mobaliser)", est-il indiqué dans la description de la cagnotte. Plus de 1 000 € ont déjà été collectés.

Cet argent servira à "soulager la trésorerie, à tenir l'été et rattaquer en septembre", atteste Arnold Métrot. Pour programmer des artistes à la rentrée, il faut absolument signer des contrats en amont et souvent verser un acompte de 50% aux sociétés de production. C'est grâce à ces 50% que les intermittents vont pouvoir être payés, à l'heure où démos et concerts gratuits pullulent sur la toile mais ne rapportent pas un centime aux artistes. Pour La Moba, ajoutez à cela le financement de la promotion de la rentrée et le règlement mensuel de 3 000 € de frais fixes : la facture est vite salée.

"Dans un premier temps, on a opté pour cette cagnotte même si c'est avant tout symbolique puisque ce ne sont pas quelques centaines d'euros qui vont régler nos problèmes de trésorerie", relativise le directeur artistique. La Moba a tout de même touché une subvention de 10 000 € de la part de la mairie de Bagnols-sur-Cèze mais est encore en attente du Département et de la Région.

Pas de menace de fermeture

De même, la structure espère obtenir son prêt garanti par l'État mais sa forme juridique de SCIC un peu "hybride" la freine dans ses démarches. Pour obtenir des aides, elle livre un véritable parcours kafkaïen : "On est bloqué au niveau institutionnel : on n'est pas une association mais une société même si les coopérateurs ne tirent aucun bénéfice sur l'activité et sont pour la majorité bénévoles. Alors on se tourne vers le milieu de l'entrepreneuriat mais eux nous disent qu'on n'est pas vraiment une société et qu'on dépend du milieu culturel donc associatif... C'est le serpent qui se mord la queue ! "

Même si la situation est compliquée pour La Moba, la salle de spectacle n'est pas menacée de fermer grâce à une trésorerie saine et aucun crédit sur le dos. Elle ne dispose en plus que d'un seul salarié permanent. Mais il ne faudrait pas que la situation s'éternise :"Si on n'est pas capables de rouvrir correctement en septembre par contre, ce sera difficile. Et comme beaucoup de sociétés, on risque de mourir à petit feu."

Marie Meunier

Vous pouvez faire un don à La Moba sur cette cagnotte.

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais