Publié il y a 1 an - Mise à jour le 25.05.2023 - Marie Meunier - 3 min  - vu 1549 fois

BAGNOLS/CÈZE Une résidence intergénérationnelle de 65 logements sort de terre

Cette résidence se situe en lieu et place de l'ancienne cave coopérative
résidence des vignes première pierre

Ce mercredi 24 mai, s'est tenue la cérémonie de pose de la première pierre de la résidence des Vignes. 

- photo Marie Meunier

La résidence des Vignes est en train de sortir de terre le long de la N580, à deux pas de la gare de Bagnols-sur-Cèze. Son nom n'a pas été choisi au hasard puisque qu'elle est construite en lieu et place de l'ancienne cave coopérative désaffectée depuis environ 15 ans. La première pierre a été posée ce mercredi 24 mai. 

Cette résidence de trois étages sera composée de 65 logements (dont 44 appartements en T2 et 21 en T3). 2/3 sont destinés à un public senior, 1/3 aux familles (logements à vocation sociale). Le lieu se veut tourné vers "la mixité sociale et intergénérationnelle" et "la lutte contre l'isolement de nos aînés", comme l'a souligné l'architecte Thierry Gilly. Car les résidents pourront partager plusieurs espaces communs : salle, extérieurs et même un terrain de pétanque. 

Ils pourront même profiter d'animations gratuites proposées par l'entreprise Les Tisseurs, qui veut favoriser le lien social. Côté architecture, "le projet alterne des toitures en tuiles avec des toitures terrasses, une chromatique de couleurs vives caractéristiques des villes du sud. Le parti architectural est de recréer un front urbain sur le domaine public contre-balancé par la création d'un jardin intérieur arboré et désimperméabilisé", décrit l'architecte. Il y aura également un parking discret en sous-bassement d'immeuble et le bâtiment aura une performance énergétique supérieure à ce qu'exige la réglementation. Sans oublier les aménagements facilitant le quotidien des résidents avançant dans l'âge : ascenseur, rampes d'accès, volets roulants motorisés...

Mise en service prévue pour le second semestre 2024

Coût total du projet : un peu moins de 7 millions d'euros HT, financés notamment par l’État, la Caisse des dépôts, Action logement services et le Conseil départemental du Gard. Les travaux devraient être terminés à la sortie de l'été 2024 pour une mise en service prévue au second semestre de la même année.

Désormais bien entamé, le projet a pourtant mis du temps à démarrer. La conception a débuté en 2019 mais les travaux n'ont démarré qu'en février 2023 après la démolition de l'ancienne cave coopérative. "Nous avions un beau challenge à relever : construire un projet immobilier accueillant (...) dans un contexte de requalification urbaine. À cela s'est ajouté un contexte que l'on connaît tous : la crise sanitaire, l'envolée du coût des matériaux avec le conflit en Ukraine mais on a réussi à tous travailler main dans la main pour construire ce projet", rappelle Michael Ghestem, directeur immobilier du groupe SMB Promotions (*) en charge de la réalisation de la résidence. 

Une résidence dans "un quartier en pleine mutation"

Mais c'est la Cité Jardins (filiale occitane d'Action Logement) qui a acquis auprès du promoteur la résidence. "La résidence des Vignes est vraiment l'illustration de notre mission en tant que bailleur social. Notre objectif est de proposer des logements sociaux qui favorisent le vivre-ensemble et accessibles à tous. (...) En moyenne pour les T2, ce serait 372 € par mois hors charges et pour les T3 413 €", chiffre Françoise Cadars, directrice générale de la Cité jardins.

pose première pierre résidence intergénérationnelle les vignes bagnols
Fabrice Rousselle de SMB Promotions, Françoise Cadars, directrice générale de la Cité Jardins, Michael Ghestem également de SMB Promotions, et Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols-sur-Cèze.  • photo Marie Meunier

En plus de ces loyers attractifs et de sa proximité avec le centre-ville et la gare, la résidence des Vignes se trouve "dans un quartier en pleine mutation", comme le souligne le maire de Bagnols-sur-Cèze, Jean-Yves Chapelet. La gare a déjà été rouverte aux voyageurs, très bientôt le pôle d'échanges multimodal (PEM) sera terminé et dans quelques mois encore, un magasin Aldi et un centre commercial devraient s'implanter sur la friche SNCF de l'autre côté de la route nationale. "Ce qui était un quartier en friches va devenir un poumon économique et social de notre ville. (...) On passe de la notion de village à petite ville", a conclu l'édile. 

(*) En tant que constructeur, SMB Promotions a déjà réalisé le projet de l'Ancyse à Bagnols-sur-Cèze. 

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio