Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 29.03.2022 - stephanie-marin - 2 min  - vu 484 fois

BEAUCAIRE Muguet d'or 2022 : la manade Lautier offre sa Royale

La première journée du Muguet d'or 2022 a eu lieu ce dimanche 27 mars dans les arènes de Beaucaire. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Le Muguet d'or plante le décor d'une saison des courses camarguaises qui se veut encourageante. La première journée a eu lieu ce dimanche 27 mars dans les arènes municipales de Beaucaire.

Le raseteur Lucas Lopez face à Timoko. (Photo S.Ma/ObjectifGard)

1 200 personnes ont retrouvé le chemin des arènes de Beaucaire ce dimanche à l'occasion de la première journée du Muguet d'or. Organisé par la municipalité en partenariat avec Daniel Siméon, cet événement lance la saison beaucairoise des courses camarguaises. "Ce trophée des As est connu et reconnu à travers toute la Camargue", a commenté le prestataire de la ville, impatient de retrouver les gradins et de voir, au fil des rendez-vous, si la fidélité des néophytes et des amateurs de la bouvine n'a pas été impactée par ces deux années passées.

Vincent Félix à la lutte avec Attila. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Il s'agit-là d'un réel défi car Daniel Siméon n'ignore pas les conséquences sur les élevages de l'annulation de très nombreuses courses en raison de la crise sanitaire. Elles sont financières certes, mais pas seulement. "Toute une génération de taureaux n'a pas pu courir. Vous savez, ce sont comme des athlètes, quand ils s'arrêtent, ils deviennent moins bons", explique-t-il. Et les nouveaux taureaux devraient prendre une place plus importante qu'à l'accoutumée, "ce qui pourrait jouer sur le nombre des entrées car ceux qui s'y connaissent sont d'abord attirés par les grands cocardiers", insiste Daniel Siméon.

Frédéric Lautier, qui a succédé à son père Bernard, a célébré les 60 ans de sa manade dans les arènes de Beaucaire en offrant une Royale. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Pour cette première journée du Muguet d'or, la manade Lautier basée à Arles a offert une Royale, c'est-à-dire six de ses meilleurs taureaux, parmi lesquels Attila, 16 ans, vainqueur de la Palme d'or en 2017. Reprise par Bernard Lautier décédé en 2014, cette manade fête cette année ses 60 ans. Frédéric Lautier, le fils héritier, a reçu ce dimanche un tableau offert par la municipalité au coeur des arènes décorées de fanions noir, rouge et jaune. Après des débuts difficiles, la manade a gagné sa lettre de noblesse, le "L".

Le raseteur Youssef Zekraoui. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Ses taureaux sont désormais reconnus de par leur morphologie, leur caractère : rapides, sveltes et combattifs. L'anticipation est leur point fort. Une bonne entrée en matière pour les raseteurs au service à Beaucaire ce dimanche : Corentin Sola, Youssef Zekraoui, Fayssal Allam, Vincent Félix, Vincent Marignan, Antoine et Tom Charrade ainsi qu'Amine Chekhkhade et leurs tourneurs. Le prochain rendez-vous est d'ores et déjà fixé au 8 mai 2022. La finale du Muguet d'or aura lieu, quant à elle, le 22 mai, toujours dans les arènes de Beaucaire.

 Stéphanie Marin

Stéphanie Marin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais