Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 19.03.2015 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 91 fois

DÉPARTEMENTALES Collèges : pour le PS et EELV, la droite joue au "Monopoly"

College Condorcet. Photo DR

Gilles Blanc et Sibylle Jannekeyn ont vivement réagi suite aux propositions de Laurent Burgoa concernant les collèges. La droite envisage la création d'un établissement dans le secteur de Védelin, ce qui aurait pour conséquence la fermeture de celui de Diderot ou Condorcet. 

A quelques jours des départementales, Laurent Burgoa, leader de la droite gardoise pour le scrutin, s'est prêté au jeu des questions/réponses d'Objectif Gard, dans le cadre de notre dispositif "L'invité de la rédaction". A l'occasion d'une interview thématique sur la question des collèges, le conseiller général sortant est revenu sur son "plan Marshall" de l'éducation : "On lancera une réflexion sur l'utilité de maintenir certains collèges qui ont plusieurs dizaines d'années et l'opportunité d'en créer d'autres. Est-ce que l’on a intérêt de maintenir deux collèges dans le centre-ville de Nîmes : Feuchères et la Révolution ? La question se pose".

La droite envisage aussi la construction d'un nouveau collège sur Védelin, dans le secteur Garrigues Ouest, dont Thierry Procida est le président du comité de quartier. Seulement, cette implantation entrainerait la fermeture du collège de Condorcet ou de Diderot, les dotations horaires de l'académie n'étant pas extensibles. "Aujourd'hui l’image de ces établissement n’est pas bonne. Alary avait eu le courage politique de vouloir fermer Diderot, mais il a reculé. En politique, il faut avoir du courage", explique ce dernier, avant de préciser : " Pour l'instant, je n'ai rien décidé. (…) Mais pour mieux vivre ensemble, il faut que les jeunes de ces quartiers connaissent autre chose".

Ces propositions ne sont visiblement pas du goût de Gilles Blanc (PS) et Sibylle Jannekeyn (EELV), candidats de la Majorité départementale face à Laurent Burgoa sur le canton de Nimes 3 : "La fermeture envisagée du collège Diderot au profit de calculs politiciens visant à faire plaisir à Thierry Procida (UDI – Candidat canton 1 de Nîmes). Cela sera l’occasion de tourner le dos à une population privée de services publics et abandonnée chaque jour par les services de la ville". Et de conclure : "La politique des collèges du Département n’est pas un jeu du Monopoly dans lequel on tente de favoriser les quartiers riches au détriment des quartiers pauvres".

Pour lire ou relire les interviews de Laurent Burgoa : L’INVITÉ DE LA RÉDAC’ Collèges et transports scolaires : Laurent Burgoa répond à Objectif Gard

L’INVITÉ DE LA REDAC’ Personnalité et politique : Laurent Burgoa face à la rédaction d’Objectif Gard

L’INVITÉ DE LA RÉDAC’ Quiz : le candidat UMP Laurent Burgoa connaît-il bien le Gard ?

L’INVITÉ DE LA RÉDAC’ Laurent Burgoa répond aux lecteurs d’Objectif Gard

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais