Publié il y a 1 an - Mise à jour le 27.01.2023 - Abdel Samari - 2 min  - vu 1595 fois

ÉDITORIAL Les stars de la Nupes à Alès : le joli coup du député Michel Sala

Michel Sala

Michel Sala, député de la cinquième circonscription du Gard.

- Photo Stéphanie Marin

Joli coup pour le député insoumis Michel Sala qui réussi le tour de force de faire venir dans une semaine un aréopage de stars de la Nupes à 18h30 à l'espace Cazot d'Alès à l'occasion d'une réunion publique contre la réforme des retraites.    

Même Olivier Faure, l'ex ou futur premier secrétaire sortant du Parti socialiste sera de la partie. Normal, passionné par la Nupes et Jean-Luc Mélenchon, il ne pouvait rater pour rien au monde ce rendez-vous d'unité et se priver d'envoyer par la même occasion un formidable bras d'honneur aux partisans du maire de Rouen, Nicolas-Mayer Rossignol, qui de son côté n'en démord pas et conteste toujours les résultats de l'élection interne du mouvement. Et comme c'est parti, pas sûr que le congrès de ce week-end chez les socialistes résolve l'affaire. Droit dans ses bottes, Olivier Faure n'abdiquera pas. Même pour sauver son honneur et donner un peu d'espoir à des militants sacrément motivés pour continuer le combat à Gauche. Sinon, lors de cette réunion publique, quelques rockstars seront là. La première en haut de l'affiche : Sandrine Rousseau. Jamais à court d'une polémique, la député EELV devrait aiguiser ses meilleures punchlines contre le Gouvernement et sa proie favorite : Emmanuel Macron. Après Julien Bayou, Michel Sardou, les barbecues, le droit à la paresse ou encore les coupures électriques ciblées, que nous réserve la spécialiste de la politique spectacle ? La coalition de Gauche devrait remonter d'un cran avec la médiatique Clémentine Autain. Prétendante pour 2027, la députée insoumise porte les coups contre la réforme des retraites. Arguments contre arguments, elle se positionne sur le recul de l'âge et la vision libérale du Gouvernement. Et prône un débat sérieux sur le fond. Absent remarqué : Fabien Roussel, secrétaire national du PCF. Il faudra patienter jusqu'au vendredi suivant, le 10 février pour l'entendre cette fois à Nîmes à la salle André-Malraux au Chemin-Bas-d'Avignon. Les communistes seront toutefois représentés à Alès par le député Yannick Monnet. L'inconnu de l'étape, député de l'Allier, est bien entendu aussi opposé à la réforme des retraites. Membre de la commission des Affaires sociales à l’Assemblée nationale, il a un avis sur la question. Pour lui, le problème des retraites n’est pas lié aux dépenses mais aux recettes. Et souhaite un prélèvement plus important sur les produits financiers ! Tout un programme... Réaliste ou démagogique ? Les prochaines semaines à l'Assemblée nationale devraient apporter les dernières réponses...

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio