Publié il y a 1 an - Mise à jour le 09.05.2023 - Abdel Samari - 2 min  - vu 880 fois

ÉDITORIAL Sécurité routière : un stage de remise à niveau pour les conducteurs seniors ?

gendarmes contrôles

Samedi dernier, jour de départs et week-end prolongé, les militaires du peloton autoroute de Gallargues avaient déployé trois véhicules banalisés pour surveiller les conducteurs sur l'autoroute.

- Photo DR Gendarmerie du Gard

Alors que les gendarmes viennent de dresser un premier bilan de l'accidentologie dans le Gard, les contrôles ne cessent pas. Ce week-end encore sur l'autoroute, plusieurs comportements dangereux ont été constatés. 

Deux décès sur les routes le premier week-end du mois de mai. Ce samedi, sur la commune de Salindres, un jeune de 23 ans s'est tué sur la route... Des drames qui se multiplient et qui endeuillent des familles entières. Les gendarmes du Gard font le constat malheureusement d'une hausse des accidents (corporels et mortels) ainsi que du nombre de blessés depuis le début de l'année 2023. Et l'analyse pour le mois d'avril est riche d'enseignement. Par exemple sur les créneaux accidentogènes, ils se situent plutôt en plein milieu d'après-midi ou en pleine nuit. Ils ont lieu généralement sur route départementale (21 accidents) puis dans une moindre mesure sur route nationale et autoroute. La population cible la plus touchée par les accidents corporels est celle des 25-64 ans. Des conducteurs aguéris et expérimentés. L'incompréhension est donc encore plus grande. En ce qui concerne le conducteur le plus victime d'accident mortel, il est toujours, selon les gendarmes du Gard, âgé de 18 à 24 ans et de plus de 65 ans. Ce qui pose la question probablement d'une attention plus particulière sur la délivrance des permis aux jeunes conducteurs, même si déjà ils ne bénéficient que d'un permis probatoire. Il est peut-être aussi venu le moment de s'interroger sur la création d'un stage de remise à niveau après 65 ans. D'ailleurs, selon une enquête réalisée par Dekra, spécialiste de l'inspection et de la gestion des sinistres automobiles, en 2021, les trois quarts des Français se disaient favorables à ce que les conducteurs de plus de 65 ans soient soumis à un examen médical. Une idée qui pourrait faire son chemin... Mais après la réforme des retraites contestée, pas sûr que le Gouvernement s'aventure vers une réforme aussi impopulaire ! Enfin, sur les causes des accidents, elles sont toujours les mêmes. Sur le mois d'avril, c'est en premier lieu l'inattention (cinq accidents) puis de façon identique la vitesse, l'alcool et les dépassements dangereux. Enfin la somnolence. Comme le soulignent les gendarmes, le respect élémentaire du code de la route permettrait de sauver des vies et d'éviter ces drames. Quelle tristesse... Les militaires ne relâchent donc pas la pression avec, pour le mois dernier, 300 permis retirés et plus de 1 900 infractions graves relevées. Encore ce samedi matin, sur l'autoroute à hauteur de Gallargues, les contraventions se sont multipliées après huit usages de téléphone au volant, deux défauts de port de ceinture de sécurité, deux circulations sur bande d'arrêt d'urgence, deux dépassements par la droite, un stationnement gênant, deux défauts d'assurance et une conduite sous stupéfiants. Bis repetita...

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio