Publié il y a 9 mois - Mise à jour le 29.08.2023 - Marie Meunier - 2 min  - vu 255 fois

EN IMAGES Pont-Saint-Esprit célèbre le 79e anniversaire de sa Libération

pont-saint-esprit cérémonie bombardement libération

Une cérémonie a été organisée ce lundi 28 août à la mémoire des victimes du bombardement du 15 août 1944 et pour célébrer le 79e anniversaire de la Libération de Pont-Saint-Esprit. 

- photo Marie Meunier

Ce lundi, une cérémonie a été organisée à la mémoire des 19 victimes du bombardement du 15 août 1944 et pour célébrer le 79e anniversaire de la Libération de Pont-Saint-Esprit, qui suivit le 28 août 1944.

dépot gerbe claire lapeyronie
Claire Lapeyronie a déposé une gerbe aux côtés des représentants d'associations patriotiques.  • photo Marie Meunier

La cérémonie a débuté devant la stèle des Martyrs de la Résistance à la Citadelle. La maire, Claire Lapeyronie, a pris la parole : "Comment oublier les actes ignominieux de barbarie commis dans cette citadelle entre janvier et août 1944, comment oublier les deuils dans les familles des Résistants, comment oublier la mort des hommes engagés dans ce conflit, comment oublier toutes les victimes de cette Guerre, comment oublier les 5 à 6 millions de victimes juives de la Shoah ?" Elle ajoute : "Chaque année, il est vital de rendre hommage à toutes celles et ceux qui se sont battus (...) C'est au prix de leur sacrifice que nous sommes aujourd'hui libres." Elle a aussi eu une pensée "pour nos amis ukrainiens qui se battent et meurent chaque jour pour leur pays". 

dépôt gerbe pont-saint-esprit
Deux dépôts de gerbes ont été effectués au pied du monument aux morts.  • photo Marie Meunier

La maire a déposé la gerbe de la municipalité au côté des élues Hélène Rodes et Françoise Savelli. Puis la gerbe de la Région Occitanie au côté de Jean-Pierre Colombet, président spiripontain et départemental de la FNACA, et de Gérard Guillen du Souvenir français. Les personnes présentes se sont ensuite dirigées vers le monument aux morts. 

"Des quartiers entiers de la vieille ville sont détruits à jamais"

Après s'être recueillis à la stèle des Martyrs de la Résistance, le cortège s'est dirigé vers le monument aux morts.  • photo Marie Meunier

Claire Lapeyronie a énoncé au micro le poème "Mon âme slave" d'Anna Scikos Wilhelm. Jean-Pierre Colombet a ensuite évoqué ces évènements qu'il a lui-même vécu, alors âgé de 4 ans. Il retrace : "Un peu avant 13h, on entend au loin un bourdonnement inconnu jusque-là, puis le grondement régulier d'une multitude de moteurs d'avions. Un sifflement aigu perce le ciel. La terre tremble, la guerre de légende devient soudaine réalité. Cette apocalypse a été orchestrée par nos Alliés. Après plusieurs passages, l'arche marinière en fonte du vénérable pont se retrouve dans les flots tumultueux du Rhône et de l'Ardèche. Des quartiers entiers de la vieille ville sont détruits à jamais. On dénombrera dans les décombres 19 victimes innocentes. Le deuil, la désolation, l'anéantissement se sont abattus sur la ville."

Claire Lapeyronie, entourée des petits élus du Conseil municipal des jeunes.  • photo Marie Meunier

La suite, Jean-Pierre Colombet la raconte à travers des témoignages qu'il a gardés précieusement : le débarquement de Provence, la première jeep des Libérateurs, la fin des quatre années de privation et de souffrance. "Nous nous devons de pas oublier", conclut-il. La cérémonie s'est clôturée par deux dépôts de gerbes : une de la municipalité déposée par la maire et les petits élus du Conseil municipal des jeunes, et une autre de la Région amenée par Claire Lapeyronie, Luc Bodoignet, chef du centre de secours de Pont-Saint-Esprit, et Pierre Pallu, nouveau commandant de la COB de gendarmerie Pont-Saint-Esprit/Cornillon. 

Jean-Pierre Colombet a retracé, à l'aide de témoignages, ces douloureux évènements.  • photo Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio