Publié il y a 1 an - Mise à jour le 08.09.2022 - marie-meunier - 3 min  - vu 1085 fois

FAIT DU SOIR À Bagnols/Cèze, des projets et un nouveau proviseur au lycée professionnel Sainte-Marie

Jean-Marc Gucciardi devant le futur bâtiment du lycée qui accueillera une salle dédiée aux sports, la classe ULIS et les arts plastiques. (Marie Meunier / Objectif Gard)

La semaine dernière, un peu plus de 500 élèves ont fait leur rentrée au lycée privé professionnel Sainte-Marie à Bagnols-sur-Cèze. L'établissement était dirigé depuis onze ans par Dominique Saget qui a dû laisser sa place pour cause de longue maladie. C'est Jean-Marc Gucciardi, ancien pilote dans l'Armée de l'air, qui le remplace. Le nouveau proviseur fait le point sur les filières, les projets et aussi sur son parcours. 

Comme l'a fait son prédécesseur, Jean-Marc Gucciardi veut perpétuer l'image "familiale" du lycée qui voit défiler les générations : "Nous sommes ouverts à tous. On constate des profils d'élèves multiculturels et de toutes les couches sociales. C'est important de pouvoir garantir cette mission." Parmi les 500 élèves scolarisés pour cette année 2022-2023, 90 sont en alternance : des BTS mais aussi des lycéens qui jonglent entre cours et entreprise. "Cette voie est en train de monter tout doucement. Beaucoup d'élèves aiment faire des choses concrètes et nous devons faire preuve d'agilité pour répondre aux besoins des entreprises", commente le nouveau proviseur.

Cette année encore, le lycée bagnolais propose trois BTS en chimie, métiers de l'eau et pilotage des procédés. Et il reste encore des places dans les effectifs : "On a des contrats d'apprentissage encore orphelins, qui ne sont pas éloignés géographiquement. On a du mal à remplir les métiers de la chimie et pilotage des procédés. Les entreprises cherchent. On va redoubler d'efforts pour aller capter les futurs apprentis car il y a de beaux parcours à réaliser." Du côté des bacs professionnels, les effectifs sont stables même si la filière logistique connaît une baisse cette rentrée.

Un nouveau bâtiment de 300m2 bientôt prêt

Pour cette première rentrée dans le costume de proviseur, Jean-Marc Gucciardi a encouragé la mise en oeuvre de projets et d'activités extrascolaires après deux ans entre parenthèses : "C'est bien de pouvoir offrir un cadre où les jeunes peuvent être acteurs, peuvent se prendre en main. C'est en faisant des expériences qu'ils vont grandir." Et d'ajouter : "On veut vraiment ne pas faire perdre de temps aux élèves à l'école, en essayant de valoriser au mieux leur scolarité et en leur donnant de quoi s'épanouir."

En parlant d'épanouissement, les lycéens vont bientôt pouvoir bénéficier d'un tout nouvel espace sur le site du centre-ville. L'établissement a acquis un terrain où est construit depuis décembre un nouveau bâtiment de 300m2 et de deux étages. Au rez-de-chaussée, il y aura une salle dédiée au sport et l'extérieur verra à terme fleurir un terrain également. Au premier étage, prendra place la classe ULIS (Unité locale d'inclusion sociale, ndlr) qui regroupe 40 élèves et en haut, deux salles seront consacrées aux arts appliqués. Les travaux devraient être terminés très bientôt.

Un nouveau proviseur ancien pilote dans l'Armée de l'air

La rentrée se déroule donc sous les meilleurs auspices pour le nouveau proviseur, qui retrouve en quelque sorte ses premières amours. Jeune, Jean-Marc Gucciardi voulait devenir professeur de mathématiques. Mais ce sera finalement sa passion pour les avions qui l'emportera. Malgré des posters d'engins volants punaisés dans sa chambre, il n'a pas tout de suite tapé à la porte d'un aéroclub. Autour de ses 18 ans, il a le déclic et exercera alors pendant 31 ans comme pilote dans l'Armée de l'air, alternant entre unités diverses, missions en métropole, formation et déploiement en soutien sur des théâtres militaires. "J'ai effectué plusieurs séjours exotiques : deux ans en Polynésie, trois ans en Nouvelle-Calédonie", raconte-t-il.

Jean-Marc Gucciardi occupait le poste de proviseur adjoint au lycée Sainte-Marie depuis janvier 2022. Il a succédé à Dominique Saget pour cette rentrée scolaire. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Cet officier de carrière sous contrat a passé les quatre dernières années de sa carrière à l'École des Pupilles de l'air et de l'espace, près de Grenoble, qui accueille les enfants de militaires. Il occupe le poste de proviseur adjoint détaché : "Je me suis complètement immergé dans ce monde de l'éducation et de la formation." Il s'est alors attaché "à donner du sens à cette jeunesse" et veut continuer de le faire aujourd'hui au lycée Sainte-Marie.

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio