Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 26.06.2023 - Marie Meunier - 2 min  - vu 1342 fois

FAIT DU SOIR Îlot Carcaixent à Bagnols/Cèze : "En mars 2024, il n'y aura plus rien"

arche carcaixent anru

Philippe Berthomieu, adjoint délégué à l'urbanisme et aux travaux, avec le maire, Jean-Yves Chapelet, devant l'arche Carcaixent qui va bientôt disparaître. 

- photo Marie Meunier

Alors que les travaux de Bertin-Boissin se terminent, un autre gros chantier va démarrer à Bagnols-sur-Cèze. Il s'agit de la déconstruction de l'îlot Carcaixent, qui se trouve à la jonction entre le centre-ville et le quartier des Escanaux. Le maire, Jean-Yves Chapelet, fait le point sur les travaux. 

L'îlot Carcaixent va être entièrement démoli pour laisser place d'ici quelques années à un nouvel espace immobilier : l'îlot Nerea. Il se composera de 70 logements RSS (Résidences services séniors) sur près de 4 900m2, de 20 logements privés à la vente, de commerces en rez-de-chaussée, d'un espace vert dédié ainsi que d'une maison de santé de 807m2. Sans oublier la centaine de places de parking en souterrain. La construction devrait durer deux ans. La municipalité se réserve aussi une surface (au bout vers la rue Saint-Victor) avec le projet d'y faire une cité administrative avec une véritable salle des mariages et de conseil municipal et plusieurs services. 

C'est ce qui est prévu à horizon 2025-2026. Mais avant, il faut déconstruire (*) l'existant, à savoir l'îlot Carcaixent. Cela se déroulera en trois étapes et ça commence dès juillet. La première phase consistera à casser l'arche de la rue Carcaixent (où se trouvaient 17 logements, ndlr) entre juillet et octobre. Afin que les travaux puissent être menés à bien, la circulation automobile sera fermée sous l'arche du 12 juillet au 26 octobre. Un passage sous tunnel pour les piétons sera conservé jusqu'au 25 septembre. Après cette date, l'accès sera bloqué pour tous les usagers (piétons et automobilistes) jusqu'au 26 octobre. 

Après l'arche, s'enchaîneront les déconstructions de l'ancien Monoprix et des anciens locaux du CCAS et de la MAS

La rue Saint-Victor passera en sens unique à compter du 16 septembre (dans le sens montant).  • photo Marie Meunier

"Cela va perturber la circulation", concède le maire, Jean-Yves Chapelet. Il complète : "La rue Saint-Victor passera en sens unique à compter du 16 septembre, juste après la fête votive (dans le sens montant, ndlr)." Tout un plan de circulation sera mis en place par le chemin des Dames et la rue Garidel-Alègre notamment. Pendant toute la durée des travaux, l'accès aux commerces (pharmacie, boucherie, bureau de tabac...) "sera maintenu de manière sécurisé", assure l'édile.

plan circulation carcaixent
Le plan de circulation à compter du 12 juillet.  • DR

De même, la navette urbaine continuera de desservir les arrêts pendant les travaux. Le marché hebdomadaire du mercredi sur la place Pierre-Boulot et la fête foraine du 8 au 11 septembre seront maintenus. 

Chaque étape des travaux débutera par le désamiantage, le curage puis la déconstruction. En l'occurence, l'arche sera démantelée grâce à la technique de grignotage. La disparition progressive de l'îlot Carcaixent se poursuivra avec la déconstruction de l'ancien supermarché (Monoprix) prévue entre novembre 2023 et janvier 2024, puis par celle des bâtiments municipaux où étaient installés le CCAS et la MAS (Maison des alternatives solidaires), de janvier à mars 2024. "Cela veut dire qu'en mars 2024, il n'y aura plus rien", pointe le maire. 

Contexte

Ce projet de rénovation urbaine est rendu possible par l'obtention du fonds friches national qui permet de prendre en charge le surcoût préalable de démolition de l'existant pour un montant de 1 million d'euros. La Ville de Bagnols-sur-Cèze a aussi bénéficié du Nouveau programme national de rénovation urbaine (NPRU), financé par Habitat du Gard, avec les subventions de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). La concession d'aménagement a été confiée à la SPL30.

(*) On dit déconstruire et non démolir car l'ensemble des déchets est trié et recyclé dans le cadre d'une filière spécifique. Pour exemple, les bétons servent de sous-couche quand on refait des routes. 

À relire sur le même sujet : www.objectifgard.com/a-la-une/bagnolsceze-ilot-carcaixent-le-grand-projet-de-renovation-urbaine-avance-49977.php

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio