Publié il y a 14 jours - Mise à jour le 10.07.2024 - Corentin Corger - 2 min  - vu 637 fois

FOOTBALL Un Nîmois à l’Euro : « La meilleure équipe s’est qualifiée »

frédéric moline euro foot

Le Nîmois Frédéric Moline était à Munich hier soir

- Photo DR

Le Nîmois Frédéric Moline a assisté à quatre matchs de la France durant l'Euro 2024 dont la demi-finale d'hier soir perdue face à l'Espagne (2-1). 

Gérant d'une société d'événementiel, le Nîmois Frédéric Moline est un grand passionné de sport et particulièrement de football. Depuis 1998, où il a assisté à 22 rencontres dont le premier sacre des Bleus en Coupe du monde, l'homme de 54 ans a participé à de nombreux tournois internationaux. "Cela n'a jamais été dans la culture française d’accompagner les équipes de sport contrairement à d’autres peuples. Dans mon métier, j’organise des événements sportifs donc c'est quelque chose qui m’a toujours intéressé et ça permet d’aller voir comment cela se passe les grandes organisations. Je préfère vivre les événements sur place", explique l'intéressé passé en Junior au Nîmes Olympique. 

Après avoir vu triomphé la France à l'Euro 2000 mais perdre en finale à l'Euro 2016 et à la coupe du monde au Qatar en 2022, Frédéric est parti encourager Mbappé et sa bande en Allemagne. Assis en tribune avec son épouse lors du premier match face à l'Autriche, il était également présent pour la confrontation face aux Pays-Bas et la Belgique. Rentré à Nîmes pour assister au concert de Patrick Bruel, il a raté le quart face au Portugal avant de reprendre l'avion pour assister à la demi. 

"Et si on se donnait rendez vous le 19 juillet 2026 à New York ?"

Ainsi, hier soir, il se trouvait dans le magnifique écrin de l'Allianz Arena de Munich pour voir les Tricolores menaient 1-0 avant de se faire renverser par l'Espagne (2-1) aux portes de la finale. "En rentrant à l'hôtel, on était très déçu parce que l’on est chauvin. La meilleure équipe s’est qualifiée, on n’était vraiment pas loin mais l’Espagne mérite de gagner, réagit le Nîmois avant d'analyser, ce match est un peu paradoxal car c'est l’inverse de ce que la France a fait pendant l'Euro. On a vécu beaucoup de matchs ennuyeux où on n’était pas réaliste et là on a marqué d'entrée. C'est le seul match où notre défense a été moins bonne et les Espagnols ont joué à la Française en seconde période." 

L'entrepreneur a apprécié l'ambiance dans le stade au milieu des 8 500 supporters français présents et salue la bonne organisation de l'événement dans des stades modernes. Un aller-retour express qui ne lui a pas permis de profiter pleinement de l'ambiance avant la rencontre. Frédéric a déjà la tête aux Jeux Olympiques de Paris cet été où il assistera à quelques épreuves avant de penser à la coupe du monde 2026 au Mexique, Canada et États-Unis. Comme il l'a écrit sur son compte Facebook en faisant référence à Patrick Bruel : "Et si on se donnait rendez vous le 19 juillet 2026 à New York ?". 

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio