Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 13.11.2020 - abdel-samari - 2 min  - vu 296 fois

GARD 4 000 collégiens bientôt sensibilisés à la problématique du gaspillage alimentaire

Photo DR Sitom Sud Gard

Ce lundi 9 novembre, Karine Giudicelli, conseillère du tri du Sitom Sud Gard formait en visioconférence sept jeunes femmes et hommes recrutés par le Département du Gard dans le cadre de leur future mission dans des collèges.

Cette formation dispensée par le Sitom Sud Gard, s’inscrit dans le cadre d’un projet porté par le Département sur la sensibilisation des collégiens au développement durable et au gaspillage alimentaire. Les sept personnes recrutées en mission de service civique accompagneront une dizaine de collèges volontaires pour mettre en place des actions liées au projet d’établissement autour du respect de l’environnement dont la gestion des déchets. En lien direct avec les personnels de restauration, les enseignants et les élèves, forts de diverses formations, ils établiront un diagnostic, mettront en place des actions de sensibilisation et en mesureront l’impact à la fin de l’année scolaire.

Réunis en visioconférence, la conseillère du tri a tout d’abord enseigné à ces futurs relais les consignes de tri ainsi que la bonne méthode pour trier. Ils ont également abordé les thèmes du recyclage et de la seconde vie des déchets. «114 canettes de soda collectées permettent de réaliser une trottinette, 16 bouteilles plastique permettent de confectionner une veste polaire. La plupart des déchets déposés dans la bonne poubelle peut avoir une seconde vie », explique Karine aux jeunes très surpris.

4 000 collégiens demi-pensionnaires bientôt sensibilisés à la problématique du gaspillage alimentaire

Ils ont ensuite échangé plus largement sur les questions du compostage et les actions pouvant être mises en place en restauration scolaire. Marie Feuillat, diététicienne du service restauration du Département expose : « Une partie des personnes engagées dans cette mission seront amenées à participer à la mise en place du compostage pédagogique. Les mauvaises odeurs peuvent être un frein à leur installation, quels sont vos conseils pour garantir l’absence de cette nuisance ? ». Après avoir insisté sur l’importance de l’alternance d’apports secs et humides, la conseillère du tri a listé les déchets compostables et ceux qui ne le sont pas, proposé des moyens d’aérer le composteur avant de conclure sur l’indispensable nomination d’un responsable du composteur pour sa bonne gestion et sa pérennité. La transmission de son expérience en la matière sera sans doute utile pour convaincre les derniers récalcitrants.

À travers ce partenariat entre le Sitom Sud Gard et le Département du Gard, et grâce à l’investissement de chacun, ce sont plus de 4 000 collégiens demi-pensionnaires qui seront bientôt sensibilisés à la problématique du gaspillage alimentaire dans sa globalité.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais