Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 02.06.2022 - marie-meunier - 3 min  - vu 205 fois

GARD À Villeneuve en scène, il y en a pour tous les goûts et dans tous les lieux

Brice Albernhe, directeur du festival Villeneuve en scène. (Marie Meunier / Objectif Gard)

On surnomme Villeneuve en scène le "Jardin du festival d'Avignon". Il revient cet été du 9 au 21 juillet pour une 26e édition toujours plus riche et variée. Sur le fond comme sur la forme, certains spectacles casseront les codes de la mise en scène et n'hésiteront pas à faire tomber le quatrième mur. 

Comme le souligne la maire, Pascale Bories, l'arrivée de Villeneuve en scène "révèle le parfum du retour de l'été" et promet de grands moments de partage dans la plaine de l'Abbaye et ailleurs. Durant cette parenthèse à l'écart de l'effervescence avignonnaise, 16 spectacles dont 7 créations seront proposés au public. Et ce dernier ne devrait pas être déçu par la diversité des expériences, parfois désarmantes, tantôt délirantes ou carrément désopilantes. "Il y en aura pour tous les goûts. On aura trois grandes fresques historiques et monumentales, du contemporain, du pluridisciplinaire et même des spectacles qui se déroulent dans des lieux qui ne sont absolument pas dédiés au théâtre", introduit Brice Albernhe.

Peut-être, vous laissez vous tenter par "Nez à nez", un spectacle 100 % olfactif, les yeux bandés et avec une bande sonore dans les oreilles ou par "Virginia à la bibliothèque", une pièce inclassable en présence du fantôme de Virginia Woolf jouée à la médiathèque Saint-Pons. Même la piscine Camille-Muffat accueillera le spectacle immersif "Like me", contant l'histoire d'un champion d'apnée, beau garçon, qui sauve quelqu'un de la noyade. La totale !

Le 3e épisode de la série théâtrale "Andy's gone" à découvrir au conservatoire

Dans un tout autre registre, on a "Bleu silence" de la compagnie Vendaval qui traite des violences conjugales. C'est un jeu très puissant, avec la présence de sept danseuses et d'intrigantes échelles sur scène. Dès les premières minutes, une femme marchera avec ses talons sur les bouts de verre brisés au sol. Édifiant. Dans la catégorie "classique pas classique", vous avez "L'école des femmes", revisité par Le Commun des mortels à la sauce rock'n'roll. De quoi célébrer comme il se doit les 400 ans de Molière.

Brice Albernhe devant l'affiche de la 26e édition de Villeneuve en scène. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Villeneuve en Scène s'exporte tous les soirs à 17h de l'autre côté du Rhône, au conservatoire à rayonnement régional du Grand Avignon, pour découvrir le 3e épisode d'un véritable ovni, la série théâtrale "Andy's gone". Il s'appelle "De vos yeux" et s'inspire du mythe d'Orphée et d'Eurydice. Le public le découvrira, avec un casque sur les oreilles, et se trouvera pris au piège dans le même espace que les acteurs.

Si la curiosité vous prend, prenez place sous le chapiteau à Villeneuve de "Warning" pour une conférence sur le risque, qui n'est peut-être pas sans risque car elle va partir dans tous les sens. Ou suivez le périple de "Zaï zaï zaï zaï", inspiré de la bande dessinée de Fabcaro. D'ailleurs, le spectacle sera accompagné de vidéos et les phylactères apparaîtront en image.

Des mini-formats en voiture, en camion ou dans un judebox

Cette édition marquera aussi le retour des "Arts oseurs" avec une nouvelle création "Héroïne", explorant la vie dans un tribunal et la question du droit. Elle sera jouée dans la cour de l'école Montolivet. Le soir, deux spectacles alterneront dans le verger, tous deux sur des problématiques contemporaines. L'un le projet d'un éco-quartier et l'autre sur l'abattoir.

Et si entre deux spectacles, il vous reste un moment, expérimentez les mini-formats joués pour une, deux ou quatre personnes maximum. Choisissez une chanson d'amour dans le judebox "Only you", montez à bord de la voiture de Monsieur K, qui n'arrive ni à finir ses phrases, ni à démarrer, pour un voyage vers l'absurde. Ou bien entrez dans le théâtre miniature des "Filles du camion" pour écouter l'un de leurs monologues. Vous l'avez compris, il y a du choix mais pas de limites. Et avant d'atteindre les leurs, les spectateurs sont invités à se rafraîchir à la guinguette le Beaub'arts, gérée par le centre social et culturel Tôtout'arts et créée par l'ancien directeur Rémy Ollivier, décédé cette année.

Marie Meunier

Le programme complet avec les horaires, les lieux et les tarifs est à retrouver sur le site internet de Villeneuve en scène en cliquant ici. Il existe plusieurs tarifications spécifiques, notamment le pass villeneuvois : chaque habitant de Villeneuve qui ramène une autre personne lui fait bénéficier d'un tarif réduit. Un "pass Agglo" est aussi prévu pour les habitants du Grand Avignon et des réductions sont aussi accordées aux personnes empruntant les réseaux de bus Orizo, les vélopop ou la péniche traversant le Rhône. 

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio