Actualités
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 09.10.2014 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 238 fois

GARD Élections professionnelles : FO brandit son indépendance politique

Nicolas Vigouroux, responsable de FO 30. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Le 4 décembre, l’ensemble des agents des trois fonctions publiques sont appelés aux urnes pour les élections professionnelles. 

Avec plus de 40 000 tracts édités à destination des agents de la fonction publique gardoise, le nouveau responsable de FO Nicolas Vigouroux se lance dans la bataille des élections professionnelles. Pour la première fois le 4 décembre, l'ensemble des agents des trois foncions publiques (territoriale, hospitalière et d'Etat, NDLR) sont appelés aux urnes. Objectif : simplifier le calcul de la représentativité des syndicats dans le secteur public.

Largement devancé par la CGT et la CFDT au conseil général, Force Ouvrière ne part pas vaincu.. Bien au contraire : "c'est peut-être la méthode Coué, mais je suis certain que nous allons faire bien plus qu'aux élections précédentes", assure le responsable syndical. Ses arguments ? "La déception de certains adhérents de la CFDT ou CGT". La "Cégette", comme il la surnomme, "ne brille pas par son indépendance avec les responsables politiques". Et d'en vouloir pour preuve, la réunion publique de ce soir contre les mouvements d'extrême droite de l'intersyndicale Solidaires-CGT-FSU : "un syndicat doit se battre uniquement pour les intérêts des travailleurs, que les propositions viennent de la droite, de la gauche ou des extrêmes".

Pourtant de l'autre côté du Rhône à Marseille, les liens étroits entre responsables syndicaux FO et la classe politique ne sont plus à démontrer… De plus, Nicolas Vigouroux est le fils d'un ancien militant socialiste et responsable de la section Nîmes Arènes : "justement, je connais le monde politique et je ne veux pas en faire. Nos adhérents ont le droit d'être encartés mais, dans ce cas là, ils ne pourront pas prétendre à des responsabilités syndicales".

Compensation des aménagements de poste

Concernant la campagne, les revendications sont assez similaires à celles de la CGT. Force Ouvrière se concentre sur deux points : le remboursement de la dette de l'Etat au conseil général et la compensation des aménagements de poste. Deux sujets intimement liés : "lorsque le médecin préconise un aménagement de poste à une femme de ménage d'un collège en raison d'un problème de santé, la charge de travail qu'elle ne pourra plus effectuer pèse sur les autres agents. Nous demandons à ce que le conseil général embauche et, il pourrait le faire avec l'argent que lui doit l'Etat". Pas sûr que ce dernier, à la recherche de plusieurs milliards pour boucler sa loi de Finances 2015, soit enclin à y répondre favorablement…

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais