Actualités
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 03.09.2014 - baptiste-manzinali - 1 min  - vu 503 fois

GARD L'approvisionnement des cantines scolaires entre de bonnes mains

Régis Bernard-payen lors de la visite de l'UCL de Nîmes. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Depuis 2012, l'UCL (Unité de Conditionnement de Légumes) remplace les deux unités de production culinaire de Nîmes et Alès devenues obsolètes. Un investissement de 4 millions d'euros qui alimente un réseau de 18 collèges gardois.

C'est dans ces locaux que sont traités les 110 tonnes de fruits et légumes par an destinés aux 18 collèges gardois intégrés à l'UCL. Les 36 autres collèges gèrent l'approvisionnement de leurs cuisines de façon autonome. "Il y a 4 ou 5 collèges supplémentaires qui souhaitent intégrer l'UCL mais cela semble difficile car nous n'avons pas vocation à agrandir les locaux." précise Juan Martinez, Vice président du Conseil Général du Gard. Le projet initié par le Conseil Général en 2010 valorise une cuisine locale à 90 %, et de qualité avec 17.5% de produits bio. L'UCL répond aux normes d'hygiène strictes des cantines scolaires, "Nous n'utilisons pas d'antioxydant sur nos produits, sauf pour la pomme de terre. Mais là encore, c'est 10 fois moins que les industriels." ajoute Regis Bernard-Payen, responsable de l'UCL.

Le Conseil Général a ainsi opté pour la solution la moins coûteuse - deux millions d'euros d'économie - avec cette nouvelle unité de conditionnement, sachant que  67,95 millions d'euros ont été investis cette année dans la rénovation et le fonctionnement des collèges gardois, qui représente 29 000 collégiens.

                                                                                                                                      Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais