Actualités
Publié il y a 4 mois - Mise à jour le 22.09.2022 - marie-meunier - 3 min  - vu 245 fois

GARD Vendanges, problèmes liés à l'eau, prix du foncier... Laurent Burgoa à la rencontre des vignerons

Laurent Burgoa a rencontré les vignerons à la cave coopérative de Saint-Hilaire-d'Ozilhan ce mardi, en compagnie des élus du territoire. Denis Verdier était également présent pour parler notamment du financement participatif des vignobles gardois. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Laurent Burgoa a rencontré les vignerons à la cave coopérative de Saint-Hilaire-d'Ozilhan ce mardi, en compagnie des élus du territoire. Denis Verdier était également présent pour parler notamment du financement participatif des vignobles gardois. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce mardi matin, le sénateur Laurent Burgoa et Denis Verdier, président de la cave coopérative Costières et soleil, par ailleurs président des IGP du Gard, étaient en visite à la cave coopérative de Saint-Hilaire-d'Ozilhan (*). Ils ont parlé des vendanges, des problématiques liées à l'eau et aussi des solutions à activer face à l'envolée des prix du foncier et les difficultés que cela pose aux jeunes agriculteurs pour s'installer.

Thierry Deville, président de la cave de Saint-Hilaire-d'Ozilhan, a commencé en faisant le point sur les vendanges 2022 : "Nos récoltes étaient plutôt correctes jusqu'à mai puis on a subi trois mois de chaleur et de sécheresse. Les parcelles irriguées ont à peu près survécu même si le système a ses limites. Sur la cave coopérative de Saint-Hilaire-d'Ozilhan, cela représente un manque de 25%." Il aimerait voir une "accélération du processus pour répondre aux problèmes d'eau" qui s'ajoutent et accentuent les soucis avec "d'augmentation des intrants, des matières sèches, des sangliers...".

L'occasion pour le sénateur de reparler de l'étude "qui dort dans un tiroir du conseil départemental depuis deux ans et demi" portant sur l'irrigation des cultures. "Il faut arriver à capter cette eau qui passe à travers les pluies avec des retenues collinaires", affirme Laurent Burgoa. Pour lui, il est nécessaire que le projet s'inscrive dans une "vision globale" et que les différents territoires s'accordent pour peser à l'échelle nationale et européenne. Face au dérèglement climatique, la réflexion devient de plus en plus urgente. "Les vignes font partie de l'environnement et de l'attrait touristique de notre territoire", pointe Nicolas Cartailler, maire de la commune voisine de Remoulins.

50% des vignerons gardois ont plus de 55 ans

À côté, certains viticulteurs s'impatientent, mais Denis Verdier le reconnaît : "Il faut aller plus vite mais on est sur du temps long." Lui inaugurera déjà en avril 2023 un système d'irrigation sur 600 hectares en Costières de Nîmes. Mais le président de la cave coopérative Costières et soleil était également là pour parler d'un autre sujet : l'installation de jeunes agriculteurs. Une priorité lorsque l'on sait que 50% des vignerons du département ont plus de 55 ans aujourd'hui. "On installe 20 jeunes vignerons par an sur le Gard, c'est insuffisant pour renouveler", indique-t-il. Or, ces potentiels repreneurs sont parfois freinés par le coût du foncier qui peut monter à 20 ou 30 000€ de l'hectare. Les sommes à investir peuvent vite atteindre des montants bien trop élevés.

C'est pourquoi, il a lancé cette semaine un outil financier permettant à toute personne d'investir dans le vignoble gardois et de prendre des parts sociales à partir de 1 000€. Grâce à ce financement participatif, la SCIC (société coopérative d'intérêt collectif) Vignobles associés créée par Denis Verdier va pouvoir acheter du foncier pour le donner en fermage à des jeunes en installation, assurant ainsi leurs exploitations et la pérennité des terres agricoles. L'opération est intéressante car les financeurs vont percevoir 50% de retour sur investissement. Cette opération est soutenue par Magali Saumade, présidente de la chambre d'agriculture du Gard, par Michel Hermet, patron du Wine bar à Nîmes, et par Ludivine Verlaguet, présidente des jeunes agriculteurs du département.

Marie Meunier

Pour en savoir plus sur comment devenir propriétaire chez Vignobles associés, vous pouvez relire notre article : www.objectifgard.com/2022/09/20/gard-devenez-coproprietaire-dun-vignoble-pour-1-000e/

* Cette cave coopérative regroupe les communes de Saint-Hilaire-d'Ozilhan, de Castillon-du-Gard et de Valliguières.

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais