Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 27.12.2014 - elodie-boschet - 2 min  - vu 359 fois

GÉNOLHAC Les usagers de la SNCF mobilisés contre la fermeture définitive du guichet de la gare

Les manifestants ont organisé un nouveau rassemblement dans le train qui mène à Villefort.

A partir du 1er janvier 2015, il n'y aura plus de guichet dans les gares de La Grand-Combe, Génolhac et Villefort (Lozère). Une nouvelle qui passe mal du côté des usagers, mobilisés depuis plusieurs semaines en Hautes-Cévennes.

Les Cévenols n'ont pas dit leur dernier mot à Génolhac. A quelques jours de la fermeture définitive du guichet de la gare, le collectif de défense des services publics et des usagers dans les Hautes-Cévennes multiplie les manifestations pour faire entendre leur mécontentement. S'ils refusent de se plier sans broncher à cette décision de la SNCF, prise par souci d'économie, c'est parce qu'elle pénalisera les usagers, qui sont nombreux à emprunter cette ligne qui relie Nîmes à Clermont.

L'attente du Cévenol en gare de Génolhac.

Achats en ligne et automates

Dès le 1er janvier, les voyageurs devront donc acheter leurs billets de train en ligne ou les retirer dans des automates qui seront installés au sein de la gare, sachant que ces derniers ne délivreront que des billets régionaux (TER). Deux alternatives qui sont loin de satisfaire les usagers. « Nos populations dans les Hautes-Cévennes sont très isolées, du coup le système internet n'est pas du tout performant, il y a beaucoup de zones blanches. Les gens ne peuvent donc pas compter sur des achats en ligne », explique André Joffart, secrétaire du collectif. Et pour ce qui est des automates, « le fait qu'ils ne puissent pas distribuer des billets pour les grandes lignes pose problème ». Ainsi, les usagers ont entamé un bras de fer avec la SNCF et la Région, « qui fait la sourde oreille ».

« Le conseil régional a refusé de nous recevoir. Nous réclamons une table ronde sous l'égide du préfet avec tous les acteurs de cette ligne. Même si le guichet ferme, on continuera nos actions », assure André Joffart. Hier, un nouveau rassemblement était organisé en gare de Génolhac. Environ 80 manifestants sont montés à bord du train pour se rendre à Villefort, qui va connaître le même sort.

Les deux associations de défense étaient réunies.

Elodie Boschet

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais