Actualités
Publié il y a 4 mois - Mise à jour le 09.07.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 202 fois

GRAND AVIGNON Un "échange constructif" se renoue avec les groupes d'usagers de l'eau

Le groupe d'usagers de l'eau du Grand Avignon gardois a tenu une réunion publique cette semaine à Villeneuve-lez-Avignon pour faire un point d'étape sur les séances de travail menées avec l'Agglomération et le délégataire Suez. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le mercredi 6 avril, une vingtaine d'usagers de l'eau se sont rendus au siège de l'Agglomération du Grand Avignon. Bien déterminés à défendre douze personnes qui rencontrent des problèmes sur leur facture d'eau. À ce moment-là, le dialogue était quasiment au point mort entre les groupes d'usagers et la collectivité. 

Trois mois plus tard, il y a du mieux. Le groupe d'usagers du Grand Avignon gardois a tenu une réunion cette semaine à Villeneuve-lez-Avignon pour faire un point d'étape avant la trêve estivale. En effet, trois réunions se sont tenues depuis le 6 avril, en présence des usagers, des représentants du Grand Avignon et du délégataire Suez. "On a ouvert les négociations. Ces trois réunions ont duré plus de 5h chacune", atteste Joseph Ferré, qui chapeaute le groupe d'usagers du Grand Avignon gardois.

La reprise du dialogue est appréciée du côté des usagers, comme le rapporte Joël Raffy, qui anime également le groupe gardois : "Il y a un changement d'attitude de l'Agglo vis-à-vis des réclamations du collectif. Nous nous réjouissons de cette évolution qui a permis d'entamer un échange constructif." Pendant ces séances, il a été question de factures d'eau extravagantes, reçues par certains usagers. 25 cas ont été présentés par les deux collectifs du Grand Avignon gardois et de Morières. Un cas a été résolu, et pas des moindres. Celui d'une dame âgée de Villeneuve-lez-Avignon à qui on réclamait plus de 7 000€.

Quatre autres dossiers sont en voie d'être résolus, selon les dires de Joseph Ferré. Malgré cet apaisement des relations, ce dernier regrette que "Suez refuse de recalculer les factures aux volumes inexplicables en fonction de la moyenne des consommations passées de l'usager." Bien que Yasmina Eddaikra, un autre membre du groupe, ait présenté des grilles d'analyse exhaustives, sur chaque cas d'usager qui pose problème. Une ultime réunion devait se tenir cette semaine.

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais