Actualités
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 09.03.2018 - florence-genestier - 2 min  - vu 448 fois

GRAU-DU-ROI Doris Wetzel fait son bilan

La kitesurfeuse qui a du batailler pour traverser la méditerranée cet automne a remercié amis et sponsors.
Doris Wetzel cet automne à Port Camargue (photo F.G.)

Nature et décontractée, la championne de voile allemande a profité d'une soirée organisée au Seaquarium avec l'Institut marin pour revenir sur son exploit de traversée de la Méditerranée en kitesurf, de Port Camargue jusqu'à Bizerte, du 1er au 8 octobre dernier.

Les problèmes de connexion internet au fil de la traversée, le fait d'aller plus vite que le bateau, d'attraper un jour le mal de mer, les lignes qui cassent : tous ces petits dessous de la traversée, joyeux ou pénibles, qui rythment l'aventure ont été évoqués... Et ce "merveilleux souvenir" de l'arrivée à Bizerte où, grâce au club de voile local et à la fédération tunisienne, "je me suis crue à l'arrivée du Vendée Globe !" Car Doris Wetzel, quadragénaire et désireuse de s'impliquer auprès des adolescents pour leur donner le goût du défi via sa discipline, est tout de même la première à avoir accompli la performance !

Une association a profité de la tribune pour présenter ses actions en faveur des oiseaux (photo F. G.)

"Le jour du départ, bizarrement, je me suis rendue compte dans quelle aventure je me lançais. " Un départ où sur la plage à 8 h, il a fallu attendre midi et partir au large pour attraper quelques rafales. Ce manque de vent récurrent rendra la traversée éprouvante. Doris mettra d'ailleurs plus de deux mois à récupérer physiquement au retour. Mais cette traversée méditerranéenne n'est qu'un brouillon au regard du projet qu'elle nourrit initialement : traverser l'Atlantique en kite-surf.

Un défi qu'elle espère relever en une trentaine de jours dans les deux ans qui viennent. Elle a envie de ne rien laisser au hasard. Traverser la Méditerranée lui a fait prendre conscience des progrès à accomplir comme des lacunes techniques à combler. Remerciant tous les amis et partenaires qui lui ont permis de mener à bien cette première aventure et répondant chaleureusement aux nombreuses questions posées, Doris Wetzel a ensuite cédé la parole aux associations. Un point a été fait sur le volet environnemental du projet,  notamment par les Sentinelles de la mer Occitanie pour la science participative avec le programme Obsenemer de Cybelle planète. La "Météo des oiseaux" , qui tâche de mieux informer les amoureux de la mer et des sports nautiques sur les besoins des oiseaux du Littoral a aussi été présentée par le Conservatoire d'Espace naturel du Languedoc-Roussillon.

https://youtu.be/BqoTu5YYEVY

Florence Genestier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais