Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 19.08.2023 - Abdel Samari - 2 min  - vu 6490 fois

HOMMAGE Décès de notre consoeur Sophie Vaneecke

Photo DR Objectif Gard

Douloureuse nouvelle au coeur de l'été.

C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de notre consoeur Sophie Vaneecke le 15 août des suites d'une longue maladie.

Née le 9 novembre 1959, à Lille, Sophie Vaneecke était journaliste depuis une dizaine d'années chez notre confrère d'annonces légales Le Réveil du midi. Elle avait auparavant travaillé auprès de l'AJE France, la section française de l'Association des journalistes européens.

En 2013, elle avait accordé un portrait à notre rédaction pour la journée internationale des droits des femmes : Franco-Belge, "bipatride", comme elle se définit elle-même, Sophie Vaneecke est l'une de ces journalistes engagée, qui vérifie ses sources et pèse ses mots, le tout avec une pincée d'humour belge. Mère d'un ado de 18 ans, la journaliste rock'n'roll, spécialisée dans la justice et l'Europe a su adapter sa plume aux mutations économiques de la presse. Dans l'exercice de son métier, être femme ne lui a jamais porté préjudice : "je n'ai jamais senti de gène parce que l'interviewer était une intervieweuse". "La notion de séduction" compte dans la profession, au même titre que les relations hommes/femmes de la vie quotidienne ! Pas de DSK donc dans les couloirs de l'hémicycle Nîmois… Aujourd'hui, si la profession de journaliste se féminise, "les femmes ne détiennent toujours pas de postes à hautes responsabilités. On compte 478 hommes directeurs de presse contre seulement 97 femmes… C'est pas terrible, hein !", fait remarquer Sophie. Concernant l'avancé de la condition de ces dames, notre journaliste nîmoise voit un peu cette journée de la femme comme "les restos du coeur". "En France nous avons toutes les lois, mais pas les moyens…". Le regard tourné vers la jeunesse, elle appelle les jeunes à s'engager pour l'égalité, en rappelant que le droit de vote des femmes n'a été accordé qu'en 1944. "C'était il n'y a pas si longtemps... Il faut y aller!"

Sophie laissera le souvenir d'une journaliste courageuse et enjouée. Toute la rédaction du journal Objectif Gard touchée par cette douloureuse nouvelle, s'associe à la peine de ses proches, famille et amis.

La cérémonie aura lieu au crématorium du cimetière du Pont de Justice, 490 rue Max Chabaud à Nîmes ce mardi 22 août 2023, à 17 heures.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio