Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 20.04.2024 - Louis Valat et Corentin Corger - 4 min  - vu 1656 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce vendredi 19 avril

Hakim Malek

Hakim Malek devrait poursuivre à l'OAC

- Photo Objectif Gard

Quel entraîneur pour l'OAC la saison prochaine ? 

Olympique Alès en Cévennes

Hakim Malek reconduit la saison prochaine ? Alors que la tension monte chez les Oaciens qui attendent avec impatience le dénouement de la rencontre de ce soir entre Andrézieux-Bouthéon, classé neuvième, et le Toulouse FC, lanterne rouge, afin de connaître leur sort - une victoire d'Andrézieux-Bouthéon signerait officiellement la relégation en National 3 pour l'OAC - des discussion en interne semblent en cours. Selon les informations d’Objectif Gard, bien que non confirmées par le club, l'entraîneur Hakim Malek devrait maintenir sa place sur le banc de l'Olympique Alès en Cévennes la saison prochaine, même en cas de relégation en National 3 ce soir. Malgré une saison difficile marquée par des résultats en dents de scie et une lutte acharnée pour éviter la relégation, ce choix confirmerait la confiance totale de la direction alésienne envers l'entraîneur arrivé en poste en novembre 2022.

L’OAC reçoit Fréjus demain à 18 heures. En cas de revers ce soir à 19h30 pour le club d'Andrézieux-Bouthéon, l'OAC pourrait encore entrevoir une lueur d'espoir pour son maintien, du moins mathématiquement parlant. Forts de leur victoire à Toulon la semaine dernière, les joueurs devraient être revigorés et déterminés à décrocher un nouveau succès contre Fréjus-Saint-Raphaël à Pibarot. Une équipe varoise qui se trouve également dans une position précaire, aux abords de la zone de relégation, ce qui promet un affrontement des plus tendus entre deux formations qui jouent leur survie. Pour l'OAC, le groupe est presque au complet, à l'exception de Sofiane Jdaini et Jeffrey Assoumin, absents pour des raisons de longues indisponibilités. Pierrick Cros, Franck Betra et Théo Peyrard ne sont pas convoqués. 

Le groupe alésien

Moreau, Laurent - Yalaoui, Duponchelle, Khemais, Nadifi, Djabou - Dabo, Ben Nasr, Husson, Franco - Kich, Baana-Jaba, Abelinti, Correa, Balmy, Diaby.

sbaï nîmes olympique orléans
Hamza Sbaï et les Nîmois n'ont jamais gagné en National à Orléans  • Photo Anthony Maurin

Nîmes Olympique 

Une première en National ? Dans l'histoire du football, Orléans et Nîmes se sont affrontés à 18 reprises. Une confrontation à l'avantage des Crocos avec huit victoires au compteur pour cinq nuls et cinq défaites. Si cette saison NO est déjà venu, début janvier, dans la capitale du Loiret, c'était au stade Marcel-Garcin avec à la clé une élimination en 32e de finale de Coupe de France (2-1). La dernière venue au stade de la Source s'était soldée par un large succès 4-1, en Ligue 2, le 9 mars 2018. Del Castillo, Harek et Bozok étaient les buteurs nîmois et les Crocos retrouvaient la Ligue 1 quelques semaines plus tard. Désormais, il s'agit de gagner pour ne pas descendre. Une seule opposition a eu lieu en National, c'était le 30 mars 2012 à l'occasion déjà de la 30ème journée. La rencontre s'était achevée sur un match nul 1-1, Wilfried Niflore avait inscrit le but gardois. Une première victoire nîmoise, en National, à Orléans serait plus que le bienvenu dans cette période délicate. Un match à suivre en direct audio à 19h30 sur la page Facebook d'Objectif Gard ! 

USAM Nîmes Gard

Une défaite qui fait mal. En perdant hier soir 31-26 à Dunkerque, l'USAM a très certainement dit adieu au top 5. L'ancien coach nîmois Franck Maurice et ses hommes ont joué un bien vilain tour à la Green team. "On fait une bonne entame de match. On ne prend pas de buts mais on n'est pas efficace devant. Même si on a encore que deux buts de retard à vingt minutes de la fin, on rate trop d'immanquables sur tout le match pour espérer gagner. On loupe un nombre incalculable de tirs à six mètres", commente amer Julien Rebichon. Une deuxième défaite d'affilée à l'extérieur pour les joueurs de Yann Balmossière après celle à Chambéry (39-31). Ainsi, Nîmes compte quatre points de retard (soit deux victoires) à cinq journées de la fin. Le retard semble difficile à combler d'autant plus que les Usamistes ont un calendrier plus compliqué à gérer que Limoges. Si les deux équipes jouent Nantes, Nîmes doit en plus affronter le leader Paris juste avant une confrontation directe face aux joueurs de la Haute-Vienne pour le dernier match de la saison au Parnasse et l'avant-dernier du championnat. "Cela va être vraiment compliqué d'aller chercher cette cinquième place. Mais ce n'est pas fini, on a envie d'obtenir encore des victoires. Tant que ce sera mathématiquement possible, on s'accrochera", conclut le capitaine usamiste. 

Les Nîmoises ont l'occasion de faire un grand pas vers la montée • Photo USAM

Un succès pour la montée ? En revanche, pour l'équipe féminine de Nîm'arguerittes, l'enjeu de cette fin de saison est de terminer en tête. Et dans cette perspective, le choc de ce samedi à 19h30 est déterminant. Leaders dans leur poule de Nationale 2, les Nîmoises entrainées par Antoine Soulier et Jonathan Griaud reçoivent leur dauphine Nice. En cas de succès, elles auraient six points d'avance à trois journées de la fin, de quoi se rapprocher de la montée en Nationale 1, la deuxième en deux ans pour ce club qui nourrit de fortes ambitions. Pour cette rencontre, l'entrée est libre et gratuite au gymnase Michel Mazel de Marguerittes.

Rugby Club Nîmois

valdegour six quartiers rcn
L'équipe de Valdegour vainqueur en 2024  • Photo RCN

Valdegour vainqueur. Cette semaine, le Rugby Club Nîmois a organisé la 13ème édition, de son Tournoi des six quartiers qui a réuni 120 jeunes filles et jeunes garçons cette semaine au stade Kaufmann. Ils ont entre 9 et 11 ans et viennent des six quartiers nîmois : Pissevin, Valdegour, Gambetta, Mas de Mingue, Chemin Bas d’Avignon et Route d’Arles. L’objectif est de sensibiliser ces jeunes de quartiers à la pratique et aux valeurs de l’Ovalie. Cet après-midi, avait lieu la grande finale du tournoi. Après trois ans de domination de Pissevin, c’est le quartier voisin de Valdegour qui s’est imposé. Le trophée a été remis par Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes et Christian Bastid, conseiller départemental. Cette compétition est organisée par le club nîmois en partenariat avec la municipalité et le département. Pour tous les participants, le RCN offre dès la saison prochaine la licence qui coûte en principe 295 euros.

Louis Valat et Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio