Actualités
Publié il y a 30 jours - Mise à jour le 29.12.2022 - AS - 2 min  - vu 665 fois

LITTORAL GARDOIS Bains du nouvel an : les Sauveteurs en Mer appellent à la vigilance

Bain du nouvel an

Au Grau-du-Roi, le premier bain en 2019

- Photo archive Bruno Gardella

Chaque année à l’occasion des fêtes de fin d’année, les plus aventureux défient le froid hivernal et se mettent à l’eau pour ne pas manquer à la tradition.

Eliminer les excès de la veille, renforcer son système immunitaire, se confronter à l’eau froide… tout est bon pour profiter d’un moment festif en famille et amis. Si certaines baignades se feront sous l’œil attentif des Sauveteurs en Mer, ce n’est pas le cas de toutes, ces derniers rappellent donc que la vigilance doit être de mise pour éviter les risques d’hydrocution et d’hypothermie.

Les conseils de la SNSM :

- Ne pas trop manger avant la baignade. Il est préconisé de boire une boisson sucrée avant l’heure du bain pour alimenter ses muscles et prévenir l’hypoglycémie. La consommation d’alcool est fortement déconseillée avant un bain en eau froide.

- Avant de rentrer dans l’eau : mouillez-vous la nuque, le ventre, la tête ou les bras avec de l’eau froide pour permettre à votre corps de s’habituer à la fraîcheur de l’eau. Le port d’une combinaison est recommandé. La différence de température entre l’air et l’eau peut occasionner une hydrocution, il est donc essentiel de respecter ses conseils pour pallier le choc thermique.

- Ne pas rester trop longtemps dans l’eau pour éviter l’hypothermie ; qui peut causer la noyade à terme.

- Prévoir des vêtements chauds dès la sortie de bain.

Attention aussi à l’utilisation abusive des fusées de détresse ! Qui dit nouvel an, dit feu d’artifice. En cette fin d’année, il peut être tentant d’utiliser des fusées de détresse en guise de feux d’artifice, mais les Sauveteurs en Mer insistent sur le fait que celles-ci ne doivent être utilisées qu’en cas de détresse en mer et non dans un but festif. Toute autre utilisation est proscrite car elle engendre le déclenchement des secours inutilement.

La SNSM est une association à but non lucratif - reconnue d’utilité publique et Grande cause nationale 2017. Elle a pour missions principales le sauvetage en mer et la surveillance des plages. Elle s’appuie sur 8 800 bénévoles qui œuvrent à partir de 208 stations de sauvetage sur tout le territoire français (métropole et outre-mer), 32 centres de formation et d’intervention et 250 postes de secours sur les plages. Elle est financée principalement par des ressources privées issues de la générosité du public et des entreprises. En 2021, les Sauveteurs en Mer ont pris en charge près de 32 000 personnes : 13 600 secourues, 17 100 soignées et 1 200 enfants égarés et retrouvés.

AS

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais