Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 06.10.2021 - stephanie-marin - 2 min  - vu 391 fois

MARGUERITTES Gard Gourmand : plus de 200 gastronomes volontaires à pied d'oeuvre

224 Gardois se sont portés volontaires pour être jurés de la 29e édition du concours Gard Gourmand. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) - Romain CURA

224 Gardois se sont portés volontaires pour participer à la 29e édition du concours Gard Gourmand porté par le conseil départemental. Au programme, quatre jours de dégustation avec près de 500 produits à juger. Un véritable marathon gastronomique.

Le lancement de la 29e édition du concours Gard Gourmand a eu lieu ce mardi 5 octobre au centre de formation des apprentis de la Chambre de commerce et d'industrie du Gard de Marguerittes, en présence de 56 jurés. Une autre salve de volontaires inscrits via le site Militants du goût, prendra le relais mercredi et ainsi de suite jusqu'à vendredi. Leur mission : goûter à tous les produits, les entrées, les plats et les desserts qui leur seront proposés. Au menu de la table de Maryse Meunier on trouvait par exemple une fougasse aux grattons, de l'huile d'olive, de la brandade, une terrine, un mille-feuille mais aussi - et cette année les brasseurs gardois sont bien représentés - une bière blonde.

À droite, Maryse Meunier, 70 ans, domiciliée à Calvisson. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) • Romain CURA

La Calvissonaise âgée de 70 ans, n'en est pas à sa première séance de dégustation. L'idée lui avait été soufflée par son voisin il y a six ou sept ans et depuis elle fait partie de la brigade des inconditionnels. "On rencontre des gens, on goûte aux produits du terroir, ce qui est assez agréable. Et puis l'équipe organisatrice est très charmante, même si de temps en temps, ils viennent resserrer un peu les vis", explique Maryse entre deux bouchées de fougasse.

Car ce concours est on ne peut plus sérieux. 128 artisans, traiteurs, commerçants, restaurateurs et agriculteurs gardois labellisés "Militant du goût" sont en lice pour décrocher une médaille, quelle soit de bronze, d'argent ou d'or. Après la dégustation, les jurés doivent donc consciencieusement remplir des fiches marquées de critères et d'une case dédiée aux diverses appréciations. "Les commentaires doivent être constructifs. Il ne s'agit pas de dire par exemple que tel ou tel plat est trop salé. Je rappelle également que les observations doivent être individuelles et non collectives", a lancé Bruno Jouve, directeur du service tourisme et attractivité au Département, à l'assemblée.

Cathy Chaulet et Éric Giraudier ont souligné l'importance de cet événement qui met à l'honneur les artisans de bouche gardois et leur savoir-faire. (Photo : S.Ma/ Objectif Gard) • Romain CURA

Le résultat de ces quatre jours de dégustation sera compilé dans le Guide des saveurs et des médaillés édité à 27 000 exemplaires, dont la diffusion est prévue d'ici la fin de l'année. Cathy Chaulet, vice-présidente au Département, déléguée à l'Agriculture et à la Qualité alimentaire, et Éric Giraudier, président de la CCI du Gard, l'ont souligné conjointement : "Cet événement permet de mettre en valeur les artisans de bouches du Gard, leur savoir-faire et de les mettre en lumière et de promouvoir le patrimoine gastronomique gardois". Des ingrédients indispensable au développement économique et touristique du département. Le prochain rendez-vous gourmand est fixé au 16 novembre, avec le lancement du salon MIAM à Alès et la mise à l'honneur du Gard.

Stéphanie Marin

Stéphanie Marin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais