Actualités
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 04.10.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 313 fois

MIDI VILLAGES À Saint-André-de-Roquepertuis, le clocher foudroyé est en pleine reconstruction

L'entreprise Arte Pierre est en train de rénover le clocher de Saint-André-de-Roquepertuis, en partie détruit par la foudre un an plus tôt. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le dimanche 26 septembre 2021, à 8h35, la foudre s'est abattue sur le clocher de l'église de Saint-André-de-Roquepertuis. Avec l'impact, des pierres ont été projetées sur le parvis en bas mais aussi sur quelques voitures et toitures. Heureusement, personne n'était dehors à ce moment-là. 

Un an plus tard, nous retrouvons le clocher emmaillotté dans un échafaudage qui culmine à 26m de haut. D'ici une quinzaine de jours, il sera enfin réparé grâce aux artisans d'Arte Pierre, entreprise spécialisée basée à Tresques. "On est enchanté de travailler sur ce chantier, assez rarissime", atteste Yannick, tailleur de pierre et compagnon du Tour de France. Son équipe et lui œuvrent depuis fin août à redonner de sa superbe au clocher éventré. Sur les 4,20m que mesure la partie haute de l'édifice, 3,50m ont été détériorés par la foudre.

Cette semaine, l'entreprise Arte Pierre devrait terminer de poser le 8e rang de pierres. Il y en a 10 au total qui forment le clocher. (Marie Meunier / Objectif Gard)

La vue sur le village depuis le clocher. (photo mairie de Saint-André-de-Roquepertuis)

Avant de travailler à même le monument, les artisans d'Arte Pierre ont fait tout un assemblage en atelier. Ils ont réutilisé à 70% des blocs de pierre anciens et ont remplacé le reste avec de la pierre de Pondres. Tel un puzzle géant et en 3D puisque chaque pièce pèse environ 50 kg. Ils ont reconstruit un coffrage pour mettre autour la cinquantaine de blocs posés à la chaux. Au total, le chantier s'élève à 147 975€ (HT), entièrement pris en charge par les assurances.

La foudre s'est abattue sur le clocher de l'église de Saint-André-de-Roquepertuis le 26 septembre 2021, vers 8h30. (photo d'archives / Marie Meunier / Objectif Gard)

Sous le choc de la foudre, des pierres du clocher ont été projetées un peu partout : sur les voitures, les toitures et dans les rues environnantes. (photo d'archives / Marie Meunier / Objectif Gard)

Un paratonnerre et un parafoudre vont être installés

Dans ce village de 600 âmes, on a hâte de retrouver le clocher rénové, qui devrait être inauguré d'ici la fin de l'année. "On va en profiter pour installer un paratonnerre et un parafoudre afin d'éviter que cela se reproduise", indique la maire, Fabienne Michel. Le clocher de l'église de Saint-André-de-Roquepertuis avait déjà été foudroyé dans les années 60. C'est à ce moment là que la pièce sphérique qui dominait l'édifice a été remplacée par une croix. La municipalité veut profiter du chantier pour remettre la pièce d'origine en haut du clocher.

On voit bien sur cette ancienne carte postale que l'église était autrefois surmontée d'une sphère et pas d'une croix. (donation à la mairie de Saint-André-de-Roquepertuis)

L'idée est aussi de lancer prochainement un appel aux bénévoles pour donner un coup de neuf à l'intérieur de l'édifice. Le sol argileux a soulevé les carreaux, il faut aussi décrouter les murs, mettre en valeur le chapiteau en enlevant la cheminée... L'ASEP (Association de sauvegarde pour l'environnement et le patrimoine) est déjà prête à s'investir dans ce nouveau projet. Il faut savoir que l'église a été édifiée au XIe siècle, là où s'élevait avant une chapelle rurale, comme le relate un article de Cévennes magazine. L'aspect actuel du monument date du XVIIIe siècle.

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais