Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 01.04.2020 - corentin-corger - 2 min  - vu 3105 fois

NÎMES Commerçants, cafetiers et restaurateurs adressent une lettre ouverte aux élus locaux

La place du Marché à Nîmes (Photo Office de tourisme)

Un collectif de commerçants, cafetiers et restaurateurs nîmois vient d'adresser une lettre ouverte aux élus locaux expliquant leur situation actuelle et en proposant des solutions au moment de la réouverture de leur magasin. 

"Sauvons les commerçants, cafetiers et restaurateurs Nîmois", c'est le nom de la pétition lancée ce matin par un collectif de commerçants, cafetiers et restaurateurs nîmois. Une lettre ouverte destinée aux élus locaux : le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier et le président de Nîmes métropole Yvan Lachaud. Et même au préfet du Gard Didier Lauga.

Des gérants de commerces considérés comme non essentiels et donc contraint de baisser le rideau depuis le 14 mars, qui font part de leurs inquiétudes : "c’est plus de 80% d’entre nous qui nous sommes retrouvés à l’arrêt du jour au lendemain, à ce jour toujours sans aucun moyen de nous retourner concrètement malgré les annonces du Président de la République il y a une semaine. C’est sans compter sur plusieurs centaines de personnes qui travaillent dans nos commerces et qui sont actuellement à l’arrêt forcé. Les loyers, censés ne pas devoir être payés devront l’être, l’URSAFF qui devait être décalé a finalement été prélevé, la possible activation de la clause de perte d’exploitation ne verra sûrement jamais le jour.

Des chefs d'entreprise qui se sentent "dépourvus face à une situation qui risque de durer bien au-delà du 15 avril prochain et qui craignent que les commerces les plus fragiles d’entre nous risquent d’y rester." Ces derniers ont ainsi proposé des mesures pouvant être mises en œuvre au moment de la réouverture : "suppression du paiement des droits de terrasse jusqu’au mois de septembre (inclus), assouplissement des horaires de stationnement en centre-ville en instaurant deux heures de stationnement gratuites glissantes sur toute la journée, étendre jusqu’à 1h les horaires des lignes T1 & T2 du jeudi au samedi et soirs de concerts jusqu’à septembre, l'élargissement des Jeudis de Nîmes jusqu’à la Féria de Septembre, une autorisation de fermeture des commerces à deux heures du matin jusqu’au mois de septembre et une réduction de 50% de la cotisation foncière des entreprises au titre de l’année 2020." 

Des commerçants qui estiment que "ces mesures auront un impact immédiat sur la reprise de l’activité économique" et qui espèrent pouvoir en discuter notamment avec la municipalité.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio